Travailler en classe entière Productions du groupe de travail académique lycée sur le travail en classe entière 2020/2021

Un nouveau contexte d’enseignement des SVT au lycée entraine des adaptations dans la pédagogie mise en place. En seconde, le volume horaire n’a pas changé : les élèves ont 1h30 de SVT par semaine. C’est en première et en terminale qu’apparaissent les modifications les plus importantes. Une nouvelle matière a vu le jour en première : l’Enseignement scientifique (ES). Il représente 2 heures hebdomadaires et figure dans le tronc commun qui peuvent être prises en charge par 3 disciplines : SVT, physique-chimie et mathématiques.
À partir de la première, les SVT deviennent un enseignement de spécialité que les élèves pourront suivre 4 heures par semaine en première et 6 heures par semaine en terminale.
Au lycée, les parcours des élèves sont différenciés (des combinaisons-triplettes puis doublettes différentes). Les choix des élèves sont nombreux et variés.
L’enseignement scientifique et les sciences de la vie et de la Terre doivent s’organiser dans des conditions qui permettent un travail pratique et collaboratif, effectif, en petits groupes d’élèves, les temps en classe entière étant fréquents.
Plusieurs questions se posent alors :
Comment conserver une pédagogie active ? Comment dynamiser les activités du groupe ? Comment le faire avec de grands effectifs ? Comment prendre en compte dans ce contexte l’hétérogénéité des élèves ? Peut-on identifier des activités qui s’y prêtent mieux que d’autres (thématiques scientifiques, modalités) ?
Ce cadre a guidé le travail des enseignants de ce groupe qui a donc essayé d’identifier des pistes pour mener ces activités en classe entière.
Riche des expériences partagées au sein du collectif, des fiches ont été créés, permettant de guider les enseignants dans la réalisation d’activités en classe entière, sur des durées plus ou moins importantes.
Tous les exemples fournis donnent un aperçu synthétique de la procédure à suivre, les avantages, les points de vigilance et des ressources complémentaires.
Nous espérons que de nouvelles productions pourront être collectées afin de constituer une base de données inspirante pour toutes et tous.

Les contributeurs : Sébastien CHERRE, Lucille LEGOUBÉ, Christine PERES, Marine HENKART, Marie COUTY, Céline PERRET-NIZARD et Franck TURLAN

Les propositions du groupe en résumé

Planning
Format
Nom Résumé Quelques références
Sur l’année Groupe de 2 à 4 élèves Organisation pédagogique annuelle de l’Enseignement scientifique de 1ère
organisation_pedagogique_premiere_es
Organiser l’enseignement scientifique en lycée sur un créneau de 2h avec roulement d’activités numériques, pratiques et documentaires sur 3 semaines.
Sur 1 séance Groupe de 3 et plus L’ambassadeur - Compétition de connaissances
l_ambassadeur_competition_de_connaissances
Affrontement de plusieurs groupes autour de mêmes questions. Les plus rapide et efficace marque plus de points Les ruses éducatives : Agir en stratège pour mobiliser les élèves – Yves Guégan
Sur quelques séances Groupe de 5 à 6 Échanges d’Escape Game- Création d’Escape Game par les élèves
escape_game_croises
Sur un thème donné, faire construire des Escapes Games aux élèves. https://scape.enepe.fr/
Sur 1 séance Groupe de 4 Travail jigsaw au sein d’un groupe
Travail Jigsaw au sein d un groupe
Après un travail individuel sur différents documents autour d’un même problème, les élèves d’un même groupe se retrouvent pour faire le lien et élaborer un bilan. Apprentissage coopératif/apprentissage collaboratif - Alain BAUDRIT
Sur quelques séances Groupe de 3 et plus Il était une fois - Conception d’un conte illustrant une notion de cours
Il Etait Une Fois Conception de conte
Racontez une partie du cours sous la forme d’un conte, en commençant par « il était une fois ». Présenter à l’oral le résultat Formation animée par Yves Goossens, « préparer les élèves à prendre la parole en public »
Sur 1 ou 2 séances Groupe de 4 à 5 Colloque d’experts
Colloque d experts
Plusieurs groupes d’experts travaillent sur des questions différentes autour d’une même problématique. Puis coopération des experts de chaque équipe pour répondre à la problématique https://www.intelligences-multiples.org/pedagogie-cooperative-avec-intelligences-multiples
Sur 2 séances Groupe de 4 Collaboration entre groupes
Collaboration entre groupes
Des groupes travaillent sur une question complémentaire. Dans un second temps ils se rejoignent pour comparer leur résultat et les améliorer Pratiques collaboratives – Eric Magne
Sur 1 séance Groupe 3 et plus Classe Mutuelle : appropriation du tableau par les élèves
classe_mutuelle_tableau_eleves
Plusieurs espaces d’écriture sont disposés dans la salle (tableau, Paper board, post-it…) Les élèves doivent les utiliser pour communiquer leur travail qui peut être identique à tous les groupes ou complémentaire. http://www.vincentfaillet.fr
En fin de séance Classe entière The King of the day 1 - Dispositif : Quiz en ligne 
King of the day1 fturlan
Pour dynamiser les fins de séance et favoriser l’attention en classe. Quiz individuel dans le même ordre : tous les élèves répondent en même temps aux mêmes questions. Classement des 3 meilleurs au fur et à mesure des questions https://lettres-histoire.ac-versailles.fr/spip.php?Article1330
En fin de séance Classe entière The King of the day 2 - Dispositif : Quiz en ligne 
King of the day2 fturlan
Pour dynamiser les fins de séance et favoriser l’attention en classe. Quiz individuel sur smartphone ou ordinateur et tablette. Chaque élève répond indépendamment aux questions dans le désordre pour éviter les tricheries. https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/ses/Ressources_pedagogiques/Seconde/Tutoriel_Quizizz.pdf

Organisation pédagogique annuelle de l’Enseignement scientifique de 1ère

Auteur : Sébastien CHERRE

Aperçu

Dispositif

Organisation pédagogique annuelle de l’Enseignement scientifique de 1ère

Planning Tout au long de l’année, hors projet numérique
Place dans la séance Dès l’entrée des élèves dans la classe
Durée Du début jusqu’à la fin de la séance
Type d’activité En parallèle une activité documentaire, une manipulation, une activité numérique
Format
  • Groupe de 2 pour l’activité numérique
  • Groupe de 4 pour l’activité documentaire
  • Groupe de 2 ou 4 pour l’activité pratique
Liaison avec le programme Niveau concerné 1ère ES (2ème séquence de l’année)
Partie du programme donnée en exemple Une longue histoire de la matière

Présentation et Analyse du dispositif

Horaire sur l’année

- 1 heure en classe entière par semaine.
- 6 semaines dédoublées en fin d’année scolaire pour le projet numérique.
- Mise en place du dispositif par l’ensemble des professeurs enseignants en ES de première.

Objectifs

- Développer les compétences pratiques, de raisonnement scientifique, d’usage des logiciels usuels malgré les séances en classe entière.
- Développer la maîtrise des différents outils de communication des élèves (réception et production).
- Développer les compétences liées au travail en groupe.
- Dédier le temps de la séance au travail des élèves.
- Faciliter la gestion du matériel pour le laboratoire (que 4 postes pour l’activité pratique dans la classe) surtout quand plusieurs classes de premières sont en parallèle.
- Accompagner prioritairement les élèves en activité pratique (4 groupes uniquement), puis ceux en activité numérique et éventuellement ceux en activité documentaire.

Matériel / Aménagement de salle

Plan de la salle avec les différentes activités et entités

Documents éventuels
Ressources pour les élèves et fiches d’activités disponibles dans le dossier sur MonNuage : https://monnuage.ac-versailles.fr/s/dDGnYWBtqsMrgi5
Aperçu / Illustrations du dispositif
Animation disponible dans le dossier sur MonNuage : https://monnuage.ac-versailles.fr/s/X4YEA55rrXgKapn
Plus-values constatées
  • Le professeur joue pleinement son rôle d’accompagnateur, d’observateur et de régulateur au cours de la séance.
  • Développement de l’autonomie dans la gestion du travail à mener (cuvette sur la table avec les ressources, la fiche d’activité et le matériel pour les postes pratiques).
  • Lors des séances de mutualisation, implication accrue des élèves dans la formalisation des notions construites, développement des compétences orales avec une orientation sur la posture et l’incarnation du propos.
  • Une motivation des élèves généralement soutenue malgré l’effort demandé.
Difficultés rencontrées / Points d’attention
  • Des difficultés de mises en place en début d’année (difficultés des élèves à se placer sur les postes dans la salle)
  • Un gap temporel trop important entre la mise en situation et l’activité permettant de répondre aux problématiques soulevées (en partie résolue avec une mise en situation disponible au format vidéo sur Pearltrees).
  • Une sollicitation importante du professeur par les groupes pendant la séance (surtout en début d’année).
  • Une mise en place du matériel qui nécessite une bonne organisation.
  • Lien entre les séances plus difficile à percevoir pour les élèves.
  • Un découpage du programme en séquence contenant des problématiques indépendantes les unes des autres (des élèves commencent par exemple par la problématique C puis enchaînent avec la A).
  • Une difficulté d’organisation de la trace écrite pour certains élèves en début d’année.
Mise en œuvre / déroulement

Chapitre 2 : Une structure complexe : la cellule vivante

MES : Rappel de la notion de cellule avec un exemple de cellule végétale et animale + développement à partir d’une cellule + théorie cellulaire versus génération spontanée.

  • A Comment la théorie cellulaire s’est-elle construite et quels scientifiques en ont été les principaux contributeurs ?

Compétence travaillée  : mettre en relation des informations pour montrer que les observations du vivant et les progrès en microscopie ont permis d’établir et de conforter la théorie cellulaire.
Capacités intégrées : identifier différents événements datés et les organiser en construisant une frise chronologique, exploiter les résultats d’une expérience historique pour réfuter une théorie scientifique, comprendre la construction progressive du savoir scientifique et son caractère réfutable.

Support/Matériel : Plusieurs documents sur les découvertes scientifiques du 16ème au 19ème siècles (Hooke, Leeuwenhoeck, Schleiden, Schwann, Virchow, Pasteur) à l’origine de la théorie cellulaire, document sur la génération spontanée, expérience de Pasteur avec col de cygne, fiche méthode sur la réalisation d’une frise chronologique.

  • B Comment les progrès de la microscopie ont-ils permis de comprendre la structure cellulaire à différentes échelles ? Exemple du globule rouge

Compétences travaillées : Concevoir et mettre en oeuvre une modélisation analogique pour appréhender simplement la structure cellulaire/Observer directement ou grâce à des clichés des cellules afin d’expliquer les apports des progrès de la microscopie sur la connaissance de la structure cellulaire.

Capacités intégrées  : Concevoir une modélisation analogique, réaliser une observation au microscope optique, extraire des données de clichés et les comparer, calculer la taille d’un objet grâce à une échelle.

Support/Matériel : Matériel pour la réalisation d’une cellule artificielle par groupe de 4 (eau, huile, eau salée colorée, pipette, bécher vide), microscope optique, lame de frottis sanguin humain, aide pour l’observation du frottis, photo couleur de l’observation d’un frottis au microscope optique (X700), clichés au MET et MEB (membrane, globule rouge).

  • C Comment s’est construit le modèle actuel de la membrane plasmique, interface fonctionnelle entre le milieu intracellulaire et le milieu extracellulaire ? Exemple du globule rouge

Compétence travaillée  : Utiliser des résultats d’expérience et des observations pour expliquer l’organisation du modèle actuel de la membrane plasmique.

Capacités intégrées : utiliser un logiciel de modélisation moléculaire, reconnaître des structures moléculaires, interprétation une expérience pour justifier un modèle moléculaire, compléter et rendre fonctionnel un schéma, , traiter et présenter des données au format numérique, appréhender la construction collective et progressive du savoir scientifique.

Support/Matériel : Fiche technique du logiciel Libmol, un ordinateur par binôme, 2 fichiers de modèle moléculaire (morceau de membrane plasmique sans protéine, transporteur à glucose) avec traitement de texte (WORD 2007), schéma simplifié du modèle actuel de la membrane plasmique avec les légendes à compléter.


L’ambassadeur - Compétition de connaissances

Autrice : Lucille LEGOUBÉ

Aperçu

Dispositif

L’ambassadeur - Compétition de connaissances

Planning 1 séance
Place dans la séance Pour animer le cœur de la séance
Durée Toute la séance
Type d’activité Peut se faire à partir d’une activité documentaire, une manipulation, une activité numérique...
Format Groupe de 3 à plus
Liaison avec le programme Niveau concerné

Présentation et Analyse du dispositif

  • On organise les élèves en groupe (par exemple de 6 élèves), et on donne une activité avec plusieurs étapes et/ou questions. On lance alors les élèves sur la première activité
  • Dès qu’un groupe pense avoir la réponse à la première activité, il vient donner discrètement la réponse au professeur. Si la réponse est juste le groupe gagne par exemple 4 points, puis le deuxième groupe à trouver la réponse gagne 3 points, le troisième 2 points et le dernier 1 point. On marque les scores au tableau.
  • Puis on recommence pour la deuxième activité…
  • Ainsi à la fin de toutes les activités, on pourra lire les scores sur le tableau, et voir quel groupe a le plus de points.
Matériel / Aménagement de salle
  • Tableau avec feutres
  • Penser à des récompenses pour tous les groupes, mais différentes en fonction des scores...
Plus-values constatées
  • Utilisation du jeu peut stimuler les élèves
  • Le travail de groupe permet de travailler la collaboration
Difficultés rencontrées / Points d’attention
  • Problème de compétition entre les élèves
  • Si des élèves n’arrivent pas répondre à une question, il faut trouver une possibilité pour qu’ils ne restent pas bloqués (donner des aides par exemples, qu’ils viendraient chercher)



Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)
Livre  :
- Les ruses éducatives : Agir en stratège pour mobiliser les élèves – Yves Guégan

Échanges d’Escape Game- Création d’Escape Game par les élèves

Autrice : Lucille LEGOUBÉ

Aperçu

Dispositif

Échanges d’Escape Game- Création d’Escape Game par les élèves

Planning Plusieurs séances (au minimum 4 séances)
Place dans la séance Pour animer le cœur de la séance
Durée
Type d’activité Étude de documents + Recherches (numérique et/ou au CDI)
Format Groupes de 5 à 6
Liaison avec le programme Niveau concerné 1ere ES
Partie du programme donnée en exemple Le Soleil, notre source d’énergie - La photosynthèse : une conversion de l’énergie solaire
Escape Game croisée sur « La photosynthèse : une conversion de l’énergie solaire » https://drive.google.com/file/d/1LiwfKNbIlSVxXx3mMFIPIzajkaZybgR3/view?usp=sharing

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs

Description  : Sur un thème donné, faire construire des Escapes Games aux élèves. La mise en place et la réalisation de ce projet prendra forcément plusieurs semaines, entre 4 et 9 semaines par exemple (4 étant le nombre minimum de séances).
Doit être fournit aux élèves :
1. Le cours : soit sous forme de polycopié, de vidéo, de diaporama, diaporama interactif, de recherches…
2. Des ressources pour l’aide à la réalisation : soit fournies directement par vous, soit en donnant des sites internet avec des outils…
3. Des ressources de connaissances pour fournir des supports pour leurs énigmes : manuels, livres scientifiques, revues, sites internet…
4. Du matériel que vous pouvez leur prêter : boites, feutre à encre invisible, lampe UV, roulette pour code césar, cadenas divers…

Compétences  :

  • S’intégrer et coopérer dans un travail de groupe
  • Savoir organiser ses idées
  • Savoir organiser son temps et son travail sur plusieurs semaines
Aperçu / Illustrations du dispositif
Exemple d’organisation :


Exemples de productions d’élèves :
Groupe n°1 : https://drive.google.com/file/d/1GSiDUFli10YFXmADbzkYp9cfHfV-4Ogy/view?usp=sharing
Groupe n°2 : https://drive.google.com/file/d/18w17wHoT4AVEZ3sKtww3qxwQg4RlfIaP/view?usp=sharing
Groupe n°3 : https://drive.google.com/drive/folders/1SHJrbZK8-eqHK7MgR3BucaGQrR2DrvsI?usp=sharing
Fiche barème de l’activité :
https://drive.google.com/file/d/1OvQScOJjHrJ5XcUJoDUQmwsmb3bgYssO/view?usp=sharing

Matériel / Aménagement de salle

Exemples  :

  • Boites,
  • Feutre à encre invisible,
  • Lampe UV,
  • Roulette pour code césar,
  • Cadenas divers
Plus-values constatées
  • Créer des situations d’apprentissages ludiques
  • Motive davantage les élèves
  • Permet de faire travailler les élèves en groupe
  • Permet de faire travailler les élèves sur la collaboration
  • N’instaure pas de notion de compétition
  • Varie les supports d’études
  • Assimilation du cours
  • Prise en compte des difficultés qui peuvent être rencontrées
  • Travail de l’imagination
  • Organisation du travail sur un temps long
  • Anticipation des difficultés
  • Permet de couvrir une bonne partie du programme sur un temps peut être moins long que lors d’une programmation pédagogique classique
Difficultés rencontrées / Points d’attention
  • Chronophage niveau mise en place des Escapes Games pour le professeur.
  • Les élèves doivent être bien clair dans leur scénario, pour que l’on comprenne bien comment mettre en place leur Escape Game.
  • Trouver un moyen que tous les élèves du groupe s’engagent de la même manière dans le travail.

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

Pour aider à la création d’Escapes Games ludiques :


Travail type jigsaw au sein d’un groupe

Autrice : Christine PERES

Aperçu

Dispositif

Travail type jigsaw au sein d’un groupe

Planning Séance d’une heure
Place dans la séance Pour animer
Durée 30 à 40 minutes
Type d’activité Au sein d’un groupe, certains travaillent sur documents, d’autres sur numérique (logiciel PHYLOGENE, Site « cinteny.cchmc.org »)
Format Groupes de 4 élèves
Liaison avec le programme Niveau concerné Term ES
Partie du programme donnée en exemple 3.3 : L’évolution humaine
Etude des parentés sur des critères chromosomiques et génétiques Lien de l’activité : https://monnuage.ac-versailles.fr/s/WZdEppNL3CSfgjb

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs

Description : Activité coopérative en deux temps

  • Les élèves travaillent d’abord individuellement sur un des quatre rôles tirés au sort (2 comparaisons de caryotypes, remaniements chromosomiques, étude moléculaire). Phase de 15 à 20 minutes, pendant laquelle l’enseignant passe auprès de chacun pour s’assurer qu’aucun ne bloque. Ils doivent relever par écrit leurs analyses, à faire vérifier par l’enseignant.
  • Une fois les productions vérifiées pour chacun, les élèves d’un même groupe échangent entre eux : chacun explicite les observations liées à son rôle, et ensemble, ils doivent trouver des relations à établir entre les différents constats. Une production écrite doit être réalisée en synthèse, en guise de support pour la mutualisation finale.

Compétences travaillées :

  • Lire, interpréter, exploiter et mettre en relation des données présentées sous différentes formes
  • Assumer un rôle dans un groupe, interagir entre pairs, savoir co-évaluer un travail
  • Se questionner, formuler des hypothèses, proposer un protocole
  • Analyser, argumenter dans le cadre de la démarche scientifique.
Aperçu / Illustrations du dispositif


Quelques productions : https://monnuage.ac-versailles.fr/s/WZdEppNL3CSfgjb

Matériel / Aménagement de salle
  • Salle de cours – rien de particulier, même si l’idéal est de pouvoir déplacer les tables lors de la phase d’échanges à 4
  • Equipement informatique :
    • Besoin d’un minimum de 8 postes informatiques - seule l’activité 4 nécessite d’un support informatique pour PHYLOGENE
    • Besoin de postes supplémentaires si on utilise le site « cinteny.cchmc.org » pour l’activité 3, mais elle peut se faire éventuellement sans
    • Les élèves peuvent être dotés d’ordinateurs individuels (c’est le cas dans mon établissement – dotation région) ou le labo doit avoir des postes mobiles à disposition dans une salle de cours
Plus-values constatées
  • Seuls deux élèves de chaque groupe avaient besoin de l’ordinateur – gestion matérielle plus facile pour eux (un seul doit avoir installé PHYLOGENE)
  • Découpage de l’activité en petites tâches – plus engageant
  • Echanges entre élèves, surtout sur la deuxième phase – découverte des convergences – très motivant, très apprécié.
  • Mutualisation finale où les élèves ont encore plus la main que d’habitude (c’est leur démarche qui est prise en compte)
Difficultés rencontrées / Points d’attention
  • Rôle à rééquilibrer
    Activité PHYLOGENE répétitive
    Rôle 3 (remaniements chromosomiques) plus théorique, ainsi bien dans la production (texte) que dans la compréhension pour des élèves ne faisant pas la Spécialité SVT. L’idée de remédiation est de créer des groupes intégrant systématiquement un élève de Spé.
    Gestion du contrôle des réponses individuelles : Cette phase de vérification trop longue si elle est faite par le seul enseignant.
    Utiliser la « solidarité élèves », pour que ceux déjà visés aillent aider et vérifier les autres élèves ayant les mêmes rôles.

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

Les ressources sont disponibles dans le dossier : https://monnuage.ac-versailles.fr/s/WZdEppNL3CSfgjb

  • Ressource 1 : Apprentissage coopératif/apprentissage collaboratif - Alain BAUDRIT
  • Ressource 2 : Groupes et apprentissages – Philippe Meirieu – connexions n°68
  • Ressource 3 : Freinet, Profit, Oury, Collot : quelles différences ? – Sylvain CONNAC - Spirale – Revue de Recherches en Éducation – 2010 N° 45 (53-68)

Il était une fois - Conception d’un conte illustrant une notion de cours

Autrices : Marine Henkart et Marie Couty

Aperçu

Dispositif

Il était une fois - Conception d’un conte illustrant une notion de cours

Planning 2 séances
Place dans la séance Pour animer
Durée Toute la séance
Type d’activité Mobiliser et restituer ses connaissances ; communiquer à l’oral
Format Groupe de 3 à plus
Liaison avec le programme Niveau concerné Term ES 1spéSVT
Partie du programme donnée en exemple Science climat et société : le cycle du carbone Transcription traduction

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs

Racontez le cycle du carbone sous la forme d’un conte, en commençant par « il était une fois ».
Le conte littéraire est un récit court, dans lequel les actions sont racontées. Dans les contes, héros et héroïnes doivent faire face à des épreuves, affronter des ennemis. Il leur faut trouver des aides. Les héros des contes sont souvent inexpérimentés au dé-but du récit, ils doivent trouver leur voie pour comprendre le sens de leur vie.

  • Situation initiale : c’est le décor habituel et l’équilibre dans lequel évolue le hé-ros de l’histoire
  • Élément déclencheur : quelque chose ou quelqu’un vient perturber l’équilibre, ce qui pousse le héros à partir de chez lui ou du moins à sortir de sa routine. Le plus souvent cet élément est une menace ou d’un mystère.
  • Péripéties  : le héros va d’une aventure à l’autre, mais des méchants le freinent dans sa progression vers l’objectif fixé. Le héros est aidé dans sa quête par un ou plusieurs médiateurs et mentors.
  • Résolution  : le héros passe par une dernière épreuve, la plus dangereuse et triomphe
  • Situation finale : c’est le retour au calme ou à un nouvel équilibre. Le héros sort grandi du combat qu’il a mené.
Aperçu / Illustrations du dispositif
Matériel / Aménagement de salle
  • Possibilité de jouer le conte au lieu de simplement le lire / déguisements ?
Plus-values constatées
  • Une séance ludique pour un point de cours peu attrayant
  • Possibilité de projet pluridisciplinaire (avec enseignant français)
  • Prépare les élèves au grand oral
Difficultés rencontrées / Points d’attention

Prend 2 séances pour une notion

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

Formation animée par Yves Goossens, « préparer les élèves à prendre la parole en public »

Colloque d’experts

Autrice : Céline PERRET-NIZARD

Aperçu

Dispositif

Colloque d’experts

Planning Fin d’une séance, puis une séance entière de 2h
Place dans la séance Pour animer
Durée 15 min en cours pour lancer l’activité, < 1h à la maison, puis 2 h de cours en classe entière
Type d’activité Exploiter des documents, communiquer à l’oral ou écrit
Format Groupes de 4 à 5
Liaison avec le programme Niveau concerné T spéSVT T spéSVT
Partie du programme donnée en exemple 2B1 : Reconstituer et comprendre les variations climatiques passées
Activité : Recherches des variations climatiques depuis 120 000 ans à partir de divers indices Toutes les ressources : https://padlet.com/celine_perret29/TSVT_2B_1_Activite
3A2 : Mouvement volontaire et cerveau, plasticité cérébrale
Activité : Colloque : Après un AVC, quelles possibilités de récupération motrice ? Toutes les ressources : https://padlet.com/celine_perret29/TSVT_3A_1_Colloque_Neuroplasticite

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs

Description : Activité collaborative type Experts-Colloque organisée en 2 temps :

  • Exploitation des résultats de recherche au sein de chaque équipe : les experts d’une même équipe travaillent ensemble (Travail à débuter en solo à la maison, puis à poursuivre pendant les 20 à 30 premières minutes de la séance ; le professeur passe dans les groupes pour aider si besoin) ;
  • Coopération des experts de chaque équipe : Confrontations des différents résultats en groupe avec 1 expert de chaque équipe pour répondre à la problématique (50 min ou + si CR écrit).
  • Transmission du compte-rendu : Ecrit à rendre ou présentation orale (30 min si présentation orale).

Type d’activité adaptable sur 2 x 1h en enseignement scientifique ou sur 1h avec ressources scientifiques moins fournies et plus simples à exploiter.

Compétences travaillées :

  • Exploiter des données scientifiques brutes, traitées ou didactisées ; travailler en équipe ; réaliser une synthèse écrite ou orale.
Aperçu / Illustrations du dispositif
Matériel / Aménagement de salle

Feuille de brouillon de 4 couleurs différentes (chaque couleur = un domaine d’expertise) : Constitution au préalable des groupes « Colloque » (4 élèves idéalement), distribution à chaque membre d’une feuille de couleur différente et des ressources correspondantes. Les élèves se servent de la feuille comme brouillon en solo, et pour se reconnaître entre experts du même domaine à la séance suivante.

Plus-values constatées
  • Dans la 1ère phase : travail entre pairs, responsabilisation des élèves, chaque élève sera l’expert pendant la phase suivante.
  • Dans la 2e phase : collaboration entre pairs où chaque élève a son rôle à jouer.
  • Présentation de métiers, de résultats de recherche brutes ou traités.
  • Contextualisation où l’élève incarne un expert
Difficultés rencontrées / Points d’attention
  • Demande un temps pour expliquer les consignes et pour constituer les groupes. Mais, dès que les élèves ont fait une fois ce type d’activité, ils ont l’habitude ensuite et cela va plus vite.
  • Constitution des groupes aisée pour 32 élèves. Si plus ou moins d’élèves, réajustements possibles avec des groupes de 5 élèves avec 2 experts du même domaine.
  • Type d’activité qui demande du temps de conception.
  • Les élèves jouent très bien le jeu si CR évalué avec note bonus ou si présentation orale.

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

Pédagogie coopérative (ici, de type Jigsaw ou classe puzzle) :


Collaboration entre groupes

Autrice : Christine PERES

Aperçu

Dispositif

Collaboration entre groupes

Planning Séance d’une heure, puis présentation la séance suivante
Place dans la séance Séance 1 – Activité sur toute la séance Séance 2 – Exploitation du travail collaboratif
Durée 50 minutes
Type d’activité Au sein d’un groupe, les élèves travaillent sur logiciels (HOMININES et PHYLOGENE) et sur un crâne ou bassin
Format Groupes de 4 élèves
Liaison avec le programme Niveau concerné T Ens. Sc.
Partie du programme donnée en exemple 3.3 : L’évolution humaine
L’analyse comparée de fossiles permettent de reconstituer l’histoire de nos origines – Lien de l’activité : https://monnuage.ac-versailles.fr/s/K8TSY9b2oFWYkJn

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs

Description : Activité collaborative en deux temps

  • Les différents groupes ont en charge l’étude d’une espèce fossile avec des mesures à réaliser sur le crâne ou bassin fourni (4 espèces réparties dans la classe – Australopithèque africanus, Homo erectus, Homo neanderthalensis, Homo sapiens archaïque). Avec les logiciels HOMININES et PHYLOGENE, ils complètent ces mesures et les informations sur l’espèce. Ils doivent remplir une fiche signalétique de l’espèce
  • Une fois la fiche signalétique réalisée, les groupes ayant eu en charge une même espèce se concertent pour confronter leurs productions. Ils doivent se mettre d’accord sur des caractéristiques spécifiques à présenter en bilan, à l’oral. Une fiche signalétique sera ramassée après concertation.

Compétences travaillées :

  • Manipuler, suivre un protocole, modéliser, mesurer.
  • Calculer, estimer et contrôler des résultats, résoudre des problèmes impliquant des grandeurs
  • Assumer un rôle dans un groupe, interagir entre pairs, savoir co-évaluer un travail
  • Communiquer à l’oral
Aperçu / Illustrations du dispositif
Matériel / Aménagement de salle

Salle de cours :

  • Rien de particulier, même si l’idéal est de pouvoir déplacer les tables lors de la phase d’échanges à 4

Matériel concret :

  • Collection de crânes fossiles (il faut au moins 2 lots de 4 crânes) et bassins (Idéal 8)
  • Matériel de mesure (compas, règles, gommettes)

Matériel informatique :

  • Au moins 8 postes pour que chaque groupe travaille sur HOMININES ou PHYLOGENE
  • Les élèves peuvent être dotés d’ordinateurs individuels (c’est le cas dans mon établissement – dotation région) ou le labo doit avoir des postes mobiles à disposition dans une salle de cours
Documents éventuels
Ressources disponibles sur le lien : https://monnuage.ac-versailles.fr/s/K8TSY9b2oFWYkJn
Plus-values constatées
  • Seuls deux postes informatiques nécessaires pour chaque groupe (PHYLOGENE et HOMINES) – gestion matérielle plus facile
  • Echanges entre élèves, pour compléter une fiche signalétique, bien appréciés
  • Travail de l’oral pour présenter son espèce au reste de la classe
Difficultés rencontrées / Points d’attention

Rôle à rééquilibrer - Faire un groupe spécifique sur PHYLOGENIE

  • Activité PHYLOGENE répétitive et pas incluse dans la fiche signalétique

Prévoir deux séances :

  • La phase de coopération des groupes est très formatrice pour les élèves, mais la durée d’une heure ne permet pas de produire un support collaboratif
  • Prévoir un tableau collaboratif à compléter par les élèves pour la semaine suivante.

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

  • Ressource 1 - Jigsaw- traduction Philippe Meirieu
  • Ressource 2 - Pratiques collaboratives – Eric Magne

Classe Mutuelle : appropriation du tableau par les élèves

Autrices : Marie Couty et Marine Henkaert

Aperçu

Dispositif

Classe Mutuelle : appropriation du tableau par les élèves

Planning 1 séance
Place dans la séance Pour animer le cœur de la séance
Durée Toute la séance
Type d’activité Exercice avec recherche de formule littérale et application numérique, schéma
Format Groupe de 3 à plus
Liaison avec le programme Niveau concerné Term ES Term ES
Partie du programme donnée en exemple Une histoire du vivant – estimer l’abondance d’une population Une histoire du vivant – étude de l’évolution génétique d’une population (Hardy Weinberg) Science, climat et société – Le système climatique : les boucles de rétroaction

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs

Les élèves travaillent sur des tableaux blancs, en groupes. Si la salle n’est pas équipée en tableaux blancs, il est possible d’acheter des feuilles blanches électrostatiques, sur lesquelles on peut écrire avec des feutres type Veleda.

Techniques d’animation complémentaires (d’après les fiches activités de Vincent Faillet)
1. Les post-it : Les élèves travaillent 10 minutes seuls sur un exercice avec application numérique, puis écrivent leur résultat sur un post-it ; les post-it sont collés au ta-bleau puis répartis par l’enseignant en groupes. Chaque groupe comprend des ré-sultats +- différents. Dans chaque groupe ainsi formé, les élèves discutent de la façon dont ils ont obtenu le résultat, et réalisent ensemble l’exercice sur le tableau blanc.
2. World Café  : chaque groupe travaille sur des problématiques différentes ; chaque groupe note ses idées sur le tableau puis les élèves changent de tableau, sauf « l’hôte de table » qui assure le lien avec le nouveau groupe et fait la synthèse.
3. Exercice tournant  : un exercice est proposé à la classe avec une résolution en groupe sur tableau. En cours de rédaction, demander aux groupes de changer de tableau et de poursuivre le travail d’un autre groupe en respectant le style et le format initial. Cette étape peut être répétée plusieurs fois selon ‘exercice.

Aperçu / Illustrations du dispositif
Matériel / Aménagement de salle
  • Tableaux blancs au mur OU tableaux sur roulettes à double face, à déplacer lorsque l’exercice commence
  • Feuilles électrostatiques : Amazon, Manutan, Office Dépôt (entre 25 et 30 euros le lot de 25)
  • Chiffons pour effacer (ne pas utiliser les tampons d’un tableau blanc normal)
  • Nombreux feutres (3 par groupe) dont feutres de couleur

Proposition : demander en début d’année que chaque élève achète un feutre pour tableau blanc pour l’année.

Plus-values constatées
  • Tous les élèves (ou presque !) sont en activité
  • Les élèves s’expliquent les uns les autres ce qui laisse la possibilité à l’enseignant d’intervenir dans les groupes les plus en difficulté.
  • Possibilité d’utiliser une feuille d’un des groupes pour montrer en exemple en bilan
  • Possibilité de garder les feuilles pour la séance suivante
  • Possibilité de travail en groupe dans n’importe quelle salle, même de petite surface
Difficultés rencontrées / Points d’attention

Il faut acheter les feuilles, et certaines ne collent plus dès la deuxième utilisation ; possibilité de réutiliser de nombreuses fois pour d’autres.

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

  • La métamorphose de l’école (vincentfaillet.fr) Quand les élèves font la classe
  • Remodeler sa salle de classe et sa pédagogie, des idées pour faire évoluer la forme scolaire (Vincent Faillet)
  • Classe mutuelle — Wikipédia (wikipedia.org)|

The king of the day 1 - Quiz en ligne

Auteur : Franck Turlan

Aperçu

Dispositif

The king of the day 1 - Quiz en ligne

Planning En fin de séance
Place dans la séance Pour conclure une séance
Durée 5 à 10 min
Type d’activité Numérique
Format individuel
Liaison avec le programme Niveau concerné Term ES
Partie du programme donnée en exemple Thème 1 : Climat avec Questionnaire sur application en ligne

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs
  • Quiz formatif rapide de 3 à 10 questions pour vérifier les acquis pendant la séance.
  • Quiz individuel dans le même ordre : tous les élèves répondent en même temps aux mêmes questions. Classement des 3 meilleurs au fur et à mesure des questions
Aperçu / Illustrations du dispositif
Matériel / Aménagement de salle
  • Application de quiz en ligne
  • Boitier de quiz ou smartphone connecté
Plus-values constatées
  • Dynamise la fin de séance
  • Favorise l’attention durant la séance.
  • Active l’esprit de compétition
Difficultés rencontrées / Points d’attention
  • Prend du temps sur les apprentissages
  • Peut passer pour un simple jeu
  • Développe esprit de compétition
  •  

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

https://lettres-histoire.ac-versailles.fr/spip.php?Article1330

The king of the day 2 - Quiz en ligne

Auteur : Franck Turlan

Aperçu

Dispositif

The king of the day 2 - Quiz en ligne

Planning En fin de séance
Place dans la séance Pour conclure une séance
Durée 5 à 10 min
Type d’activité Numérique
Format individuel
Liaison avec le programme Niveau concerné Term ES
Partie du programme donnée en exemple Thème 1 : Climat - Atmosphère et Climat
https://quizizz.com/admin/quiz/601b0a10fba5dd001bcbbd2f

Présentation et Analyse du dispositif

Objectifs
  • Quiz formatif rapide de 3 à 10 questions pour vérifier les acquis pendant la séance.
  • Quiz individuel sur smartphone ou ordinateur et tablette. Chaque élève répond indépendamment aux questions dans le désordre pour éviter les tricheries
Aperçu / Illustrations du dispositif
Matériel / Aménagement de salle
  • Application de quiz en ligne adaptée
  • Boitier de quiz ou smartphone connecté
Plus-values constatées
  • Dynamise la fin de séance
  • Récompense l’attention durant la séance.
  • Active l’esprit de compétition
Difficultés rencontrées / Points d’attention
  • Prend du temps sur les apprentissages
  • Peut passer pour un simple jeu
  • Développe esprit de compétition

Ressources (recherche didactique sur le dispositif…)

https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/ses/Ressources_pedagogiques/Seconde/Tutoriel_Quizizz.pdf

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)