Jouons autour de la biodiversité En classe de Seconde

En classe de Seconde, mise en place d’une séquence autour de la biodiversité se divisant en deux séances. Dans un premier temps, un jeu de plateau « Biome » avec quatre pôles d’experts. Dans un second temps, une réunion d’un expert de chaque pôle du jeu précédent pour réaliser une mission sur le jeu sérieux numérique Nowatera.


- Liaison avec le programme et place dans la progression
- Problème à résoudre
- Notions, savoir-faire, compétences
- Outils numériques et ressources

- Déroulement de la séquence
- Analyse et évaluation du dispositif

Professeur

Lucille Legoubé, Lycée Blaise Pascal, Orsay (91)

LIAISON AVEC LE PROGRAMME
Niveau concerné Seconde
Partie du programme : Thème 1 : La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
PLACE DANS LA PROGRESSION
Le chapitre sur "l’unité du vivant" vient de se terminer.
Début du chapitre « La biodiversité, résultat et étape de l’évolution ».
POURQUOI CREER ET UTILISER UN JEU ?
Ayant déjà joué à BioViva , jeu de plateau autour de la nature, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de m’inspirer de ce jeu pour en créer un autour de la notion de biodiversité en Seconde.
Puis une collègue m’ayant parlé du jeu sérieux Nowatera, l’intégrer à la suite de mon jeu de plateau m’a semblé être une bonne idée pour mettre en oeuvre ce qui aura été vu.

PROBLEME A RESOUDRE
Qu’est ce que la biodiversité ? Comment évolue-t-elle au cours du temps ? Quelle est l’action de l’Homme sur la biodiversité ?

NOTIONS, SAVOIR-FAIRE, COMPETENCES
Notions Extraits du Bulletin officiel n°4 du 29 avril 2010
« La biodiversité est à la fois la diversité des écosystèmes, la diversité des espèces et la diversité génétique au sein des espèces.
L’état actuel de la biodiversité correspond à une étape de l’histoire du monde vivant : les espèces actuelles représentent une infime partie du total des espèces ayant existé depuis les débuts de la vie.
La biodiversité se modifie au cours du temps sous l’effet de nombreux facteurs, dont l’activité humaine. »
Savoir-faire S’informer à partir de questions à choix multiples
Communiquer à l’écrit pour toute la classe
Communiquer avec l’outil le plus adapté (texte, schéma, carte mentale, tableau...)
S’informer à partir d’un logiciel
Savoir rédiger une synthèse
Raisonner pour résoudre une situation problème
Compétences S’intégrer et collaborer/coopérer dans un travail de groupe
Être autonome
Avoir conscience des enjeux développement durable
Avoir des comportements responsables
Participer à une production numérique collective (site collaboratif) dans un esprit de mutualisation
ACTIVITE
Durée : Introduction au chapitre : 15 min
Explication de la séquence : 10 min
Pendant : jeu de plateau → 1h30 / Nowatera → 50 min
Après : jeu de plateau → 15 min (oral des élèves) / Nowatera → 5 min (debriefing)
Total : environ 4h
Coût : environ 20 euros (pions + dés + impression papiers et plastiques) Sécurité : RAS

Outils numériques et ressources
  • Padlet
  • ENT francilien monlycée.net : applications Communautés / Blog
  • Le site de jeu sérieux Nowatera

Déroulement global de la séquence


Déroulement détaillé de la séquence

Pour introduire le chapitre on demande individuellement aux élèves de donner une espèce d’être-vivant. On fait une carte mentale au tableau en regroupant par groupe phylogénétique les êtres vivants cités. On demande alors :

  • Qu’avons nous vu dans le chapitre précédent ?
  • Or s’il existe a une unité du vivant, pourquoi y a-t-il autant d’espèces différentes ?
    On renomme ensuite ensemble tous les groupes construits, les élèves trouvent alors qu’il manque certains grands groupes d’être vivants (généralement il manque les végétaux et les bactéries…).
  • Comment appelle-t-on cette grande diversité du vivant ?
    Ressort alors la notion de biodiversité.

Puis pour introduire la première partie du chapitre on peut diffuser cette vidéo :

Biodiversité - Vancouver Film School from Pierre Johnson on Vimeo.

Suite au visionnage de la vidéo, on demande aux élèves quelles informations ils en ont retenu. Attention, cette vidéo ne parle que de l’influence négative de l’homme, donc il faudra bien penser à parler un peu de son influence positive.
(15 min)

Fiche élève avec trame des séances et consignes

On explique l’utilité de chaque document ainsi que les consignes du jeu de plateau « Biome  ». Les élèves constituent leurs groupes de trois à cinq.
(10 min)

Les élèves ont à leur disposition, en plus des documents déjà distribués :

  • Un plateau de jeu sous forme de planisphère
  • Cinq pions animaux pour le jeu ainsi qu’un dé
  • Six jetons de chaque couleur (dix en tout), triangulaires, appelés points biomes
  • Deux types de cartes : destination et questions
  • Une fiche règles du jeu

Ils ont environ 45 min pour finir le jeu (c’est à dire répondre à toutes les questions), puis 30 min pour faire leur bilan sur le tableau blanc qui leur est attribué.


Une fois le bilan terminé, les élèves déposent la photo prise avec leur téléphone, sur un Padlet disponible sur l’ENT.


La séance suivante, je distribue un tableau de mise en commun. Les élèves doivent aller rechercher leur Padlet sur l’ENT, et à l’aide de ce support remplir le tableau. Ils font cela pendant 15 min.

Tableau de synthèse et d’aide à la révision

Ensuite est introduit le principe du jeu Nowatera :

Dans un futur relativement proche, des colons ont débarqué sur une planète éloignée : Nowatera. En intervenant sur le paysage (construction d’un barrage, utilisation de pesticides, construction d’un rideau végétal pour se protéger du vent), ils modifient imperceptiblement l’écosystème de la planète. Quelquefois, des conséquences désastreuses, bien éloignées de la cause première, apparaissent. L’objectif est de faire comprendre l’équilibre global de notre planète et de sensibiliser à l’importance de préserver la biodiversité. Il y a alors plusieurs missions, chaque groupe aura une mission à réaliser. Vous verrez, vous serez en interaction avec plusieurs intervenants, qui vous fournirons des informations pour réaliser votre mission, ses informations seront parfois disponibles dans une base de données, prenez le temps de lire cette base de données, car elle vous permettra résoudre le problème de la mission et de faire votre compte rendu.

Puis sont données les consignes du jeu :
Rédiger une synthèse (à l’écrit ou numérique) sur les réactions en cascades qui ont provoqué le problème du début de votre mission.

Pour les aider dans la rédaction de leur synthèse, je leur rappelle qu’ils ont à leur disposition une grille d’auto-évaluation à la rédaction d’une synthèse, et la grille d’évaluation modifiée de la synthèse argumentative de l’épreuve de bac 1ere L/ES. De plus on revoit ensemble tout ce qu’il faut mettre dans une synthèse et je le replace dans le contexte de Nowatera :

Introduction  : comprend les éléments de départ de la mission, le problème à résoudre et éventuellement des hypothèses.
Développement  : résume tous les indices récoltés (un indice, un paragraphe), et les réaction en chaînes qui ont menés au à la situation problème de départ.
Conclusion  : résume de manière succincte le développement, et donne la solution qu’ils ont proposé et pourquoi il l’ont proposée. Et ensuite ils doivent dire si leur proposition étaient bonne ou pas, et si elle n’était pas optimale, pourquoi.

Puis ils se répartissent en groupes, formés par l’enseignant, en fonction du « niveau » des missions du jeu et des niveaux des élèves. Les groupes sont affichés au tableau.

Cette introduction à l’activité et sa mise en place durent environ 10 min.

Les élèves réalisent l’activité pendant environ 50 min.

Exemple du contenu d’une mission :
Les colons sont confrontés à des vols mystérieux dus à la prolifération d’une espèce, ce qui entraîne l’altération de la chaîne trophique.
Au cours de cette mission, les concepts abordés seront :

  • Producteur / consommateur
  • Relations interspécifiques
  • Chaîne trophique
  • Autotrophe : fonctionnement
  • Ecosystème
  • Eutrophisation

Ce que la mission va permettre aux élèves de comprendre est résumé dans le tableau ci-dessous, issu du dossier pédagogique de Nowatera, disponible sur leur site.

A la fin des 50 min, l’enseignant ramasse les synthèses pour les évaluer de manière formative.

Un petit débriefing de 5 min sur l’intérêt du jeu est réalisé ensuite : que leur a appris le jeu, la biodiversité est-elle facile à réguler... ?

Retrouvez tous les fichiers pour réaliser le jeu Biome

Biome

ANALYSE DU DISPOSITIF
Plus-values dégagées Les élèves sont en autonomie réelle.
Les élèves sont motivés pour réaliser leur bilan, plus que quand je leur demande de le faire tout seul.
Savoir que le bilan est pour toute la classe motive les élèves pour faire quelque chose de bien, de clair.
Jouer un jeu de plateau, et pouvoir écrire sur un tableau blanc à motive beaucoup les élèves.
Les élèves sont obligés de faire preuve d’esprit de synthèse et d’organisation.
Les élèves ont réalisé de nombreux types de bilans différents (cartes mentales, textes, schémas, tableaux…).
Tous les élèves de chaque groupe sont investis dans le travail.
Le tableau de mise en commun permet une discussion avec les camarades des autres pôles et une mise en commun qui paraît efficace.
Les élèves veulent absolument comprendre pourquoi ils ont échoué à leur mission la première fois, et tiennent à refaire la mission jusqu’à la réussir le mieux possible.
Le fait qu’il y ait plusieurs missions sur Nowatera, permet de faire un peu de différenciation, ainsi les élèves ayant fini plus tôt peuvent commencer une autre mission.
Les synthèses ont été bien faites, donc les missions ont bien été comprises.
Ici le jeu n’empêche pas l’apprentissage, grâce au travail qui est fait sur les bilans avec le tableau de mise en commun. De plus les missions Nowatera permettent de rafraîchir les notions vues la séance précédente.
Difficultés rencontrées Beaucoup de préparation en amont.
La démarche d’investigation n’est pas assez explicite pour toute la séquence.
Que les élèves aient un langage et une attitude correcte entre eux, notamment sans grossièretés, dues à l’ambiance jeu.
Être sûre que les élèves retienne bien ce que leur à appris leur pôle.
Être sûre que les élèves vont aller voir le mur collaboratif pour réviser.
Le fait que les élèves veulent absolument réussir parfaitement la mission les retarde sur la rédaction de la synthèse.
Les synthèses sont parfois difficiles à finir durant la séance.
Pistes d’amélioration Faire des points biomes moins difficiles à découper.
Prévoir peut-être un peu moins de questions, pour laisser plus de temps de rédaction du bilan.
Prévoir une trace non numérique pour le support de cours des élèves.
Peut-être mettre un responsable langage dans chaque groupe pour obliger les élèves à avoir un langage adapté à une salle de cours.
Penser à faire une carte mentale de comment réviser avec eux, avant le contrôle, quand le chapitre sera fini.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)