Vidéos de cartographie géologique et maquettes 3D Partenaires : CY CERGY PARIS UNIVERSITE, U-maker, AFADEC

Cinq vidéos de cartographie géologique, proposées par CY Cergy Paris Université, peuvent être utilisées pour la préparation des cours de SVT au lycée et diffusées aux élèves dans le cadre de leurs activités. Dans ce but, des préconisations d’utilisation sont proposées dans cet article. Elles sont associées à des maquettes imprimées en 3D qui facilitent la lecture de la carte par les élèves et qui peuvent être obtenues via la plateforme U-maker.
Ces vidéos couvrent plusieurs aspects des programmes de SVT du lycée. Dans le programme de Terminale spécialité, il est notamment demandé d’approfondir l’exploitation des supports cartographiques, de recenser et d’organiser des informations chronologiques sur les formations magmatiques et métamorphiques. Dans le programme de Première spécialité, il est notamment demandé d’utiliser la cartographie pour identifier la répartition des principaux types de roches sur le territoire. Dans le programme de Seconde, la lecture des paysages en relation avec l’érosion et la sédimentation est à traiter. L’utilisation de ces vidéos et des blocs 3D associés est donc pertinente dans la formation de nos élèves, de la Seconde à la Terminale, mais aussi pour la formation des futurs enseignants en Master.

- La carte de Renwez
- La carte de Cherbourg
- La carte de Pontarlier
- La carte de Condé-sur-Noireau
- La carte du Bassin de Paris
- Préparer le CAPES-CAFEP

Ces vidéos ne sont pas libres de droits. Elles sont la propriété exclusive de leurs auteurs. Il est possible de les utiliser uniquement en ligne dans le cadre d’un cours ou d’une formation.


La carte de Renwez

La notion de discordance

Renwez


Pour voir la vidéo de la carte de Renwez cliquez ici

Conception  : Dominique Frizon de Lamotte (CY Cergy Université)

en collaboration avec Siegfried Lallemant et Pascale Leturny

Conception et réalisation des maquettes 3 D : Adrien Frizon de Lamotte

Production  : Association pour la formation à distance de l’Enseignement catholique

Réalisation  : Jean-Baptiste Derieux

DOCUMENTS D’ACCOMPAGNEMENT
Auteur : Dominique Frizon de Lamotte
La carte de Renwez
Questionnaire
LIAISON AVEC LE PROGRAMME
Niveau concerné Terminale spécialité SVT
Partie du programme A la recherche du passé géologique de notre planète

  • Le temps et les roches
    La chronologie relative  : Les relations géométriques (superposition, recoupement,
    inclusion) permettent de reconstituer la chronologie
    relative de structures ou d’événements géologiques de
    différentes natures et à différentes échelles
    d’observation.
  • Les traces du passé mouvementé de la Terre
    Des domaines continentaux révélant des âges variés  : Les continents associent des domaines d’âges différents. Ils portent des reliquats d’anciennes chaînes de montagnes (ou ceintures orogéniques) issues de cycles orogéniques successifs.
NOTIONS, SAVOIR-FAIRE, COMPÉTENCES
Notions essentielles issues de la vidéo Le lien entre discordance et cycle géologique : Les élèves apprendront qu’une discordance marque la fin d’un cycle orogénique en intégrant les notions de transgression,sédimentation,déformations, érosion .
Savoir-faire, compétences associés à la vidéo Reconnaitre sur une carte géologique une discordance en identifiant par exemple les plus importantes (hercynienne, calédonienne).
Savoir reconstituer les événements géologiques à l’origine de ces discordances.
Comprendre la géométrie 3D des couches géologiques en utilisant et/ou fabriquant un modèle 3D.
TIMECODE
Références temporelles dans la vidéo De 0:34s à 0:58s : Définition de discordance
De 1:00s à 1:30s : Découverte historique de la discordance calédonienne
De 1:40s à 2:15s : Notion de cycle géologique et transgression
De 2:15s à 3:20s : Présentation de la carte de Renwez, présentation des discordances
hercynienne et calédonienne + discordances cartographiques = biseaux
sédimentaires
De 3:22s à 3:50s : Identification de la discordance hercynienne sur la carte de Renwez
De 3:50s à 5:30s : Mise en évidence des biseaux sédimentaires du bassin de Paris
De 5:30s à 6:55s : Mise en évidence sur la carte de la discordance calédonienne
De 6:55s à 7:47s : Présentation de la maquette 3D des 2 discordances régionales
De 7:47s à 7:56s : Visualisation discordance hercynienne
De 7:56s à 8:43s : Visualisation discordance calédonienne
De 8:43s à 9:55s : Discordance cartographique, biseaux sédimentaires
De 9:55s à 11:06s : Présentation de la maquette 3D des discordances cartographiques
De 11:06s à fin : Conclusion

  Renwez : pistes pédagogiques

Pistes proposées par Sébastien BERGEOT, enseignant au lycée Mansart de ST CYR L’ECOLE.
  • Déroulé global
    Il s’agit d’une séquence de pédagogie inversée : chez eux, les élèves regardent la vidéo, guidés par une grille de notions et de capacités à connaitre.
    Grille de notions et capacités présentées dans la vidéo

    Un test de connaissances sous forme de quizz, par exemple, est donné pour que les élèves puissent s’auto-évaluer.
    Pendant la séance en présentiel, des problèmes sont exposés aux différents groupes d’élèves testant ainsi les connaissances apprises.

    déroulé global
  • Exemples de problème

Problème 1 : A partir de la photographie suivante et de l’échelle stratigraphique des temps géologiques, reconstituez l’histoire de formation de ce paysage en vous servant des notions apprises dans la vidéo et des principes de datation relative.

La photo a été prise au nord du cap st vincent,Sagres,Portugal

Les élèves doivent donc : reconnaitre le socle plissé du paléozoïque, la discordance hercynienne (mésozoïque sur le paléozoïque). Ils doivent identifier les événements géologiques à l’origine du paysage : sédimentation , plissement, érosion, transgression marine
Les élèves doivent illustrer par des schémas la succession d’événements à l’origine de la formation de ce paysage.

Exemple de production élève attendue

Problème 2 : A partir de la carte géologique proposée et de l’échelle stratigraphique des temps géologiques correspondante, reconstituez l’histoire de formation de ce paysage entre les points A et B en vous servant des notions apprises dans la vidéo et des principes de datation relative.

Carte géologique proposée et extrait de l’échelle startigraphique correspondante

Vous créerez une maquette 3D avec la pâte à modeler proposée , comme dans la vidéo pour rendre compte de l’organisation des couches géologiques étudiées.

Exemple de production élève attendue
maquette élève en pâte à modeler, vue latérale
maquette élève en pâte à modeler, vue de haut
ANALYSE ET ÉVALUATION DU DISPOSITIF

21 élèves ont pratiqué le problème 1 et 2 au cours d’une séance de révision d’une durée de 1H environ.
Un questionnaire leur a été transmis composé de 2 questions :

  • Question 1 : la vidéo a t-elle été assez explicative et claire pour comprendre la notion de discordance ?
    Tous les élèves sondés ont répondu positivement.
    Réponse à la question 1.
  • Question 2 : la maquette 3D présentée dans la vidéo vous a t-elle servie à comprendre la notion de discordance ?
    A cette question, tous les élèves sondés ont répondu positivement.
    Réponse à la question 2.

    La question complémentaire à la précédente qui demandait aux élèves d’expliquer leur réponse a fait ressortir le même argument présenté de différentes manières.
    La maquette 3D formalise concrètement leur pensée, leur représentation du réel. Le mot "concret" revient plusieurs fois. Travailler en 2D sur une carte de géologie matérialise moins la structure impliquée et fragilise leur compréhension de la notion de discordance.

  • En conclusion  : l’association de la vidéo explicative étudiée à la maison avec la visualisation de la maquette 3D a été très efficace dans la compréhension de la notion de discordance et des différents événements géologiques à son origine (sédimentation, plissement, érosion...).
    Cette séquence complète bien les exercices classiques d’observation de coupes, par exemple dans l’application "le défi de Lyell". Elle apporte en effet une autre dimension à la représentation des élèves.
Plus-values dégagées Points de vigilance
  • La vidéo explicative permet aux élèves de prendre leur temps chez eux pour comprendre une notion. Ils maitrisent donc leur temps d’apprentissage.
  • La maquette 3D apporte une autre dimension à la compréhension des élèves. Elle donne du "relief " à leur pensée et favorise la construction de leur représentation du réel.
  • La ressource (vidéo et maquette 3D ) enrichit celles déjà existantes (défi de Lyell, coupes...).
  • La séquence fait utiliser une carte géologique et sa notice, ce qui n’est pas forcément très fréquent dans le cursus scolaire d’un lycéen.
  • Cette activité peut prendre du temps.
  • Elle nécessite des commentaires et des échanges avec les élèves en séance.

  • La carte de Pontarlier


    - Cinématique des plis de décollement
    - Les notions de « ceinture de chevauchement-plissement » et de « tectonique épidermique »
    - Les relations entre failles et plis.

    Pontarlier


    Pour voir la vidéo de la carte de Pontarlier Cliquez ICI

    Conception  : Dominique Frizon de Lamotte (CY Cergy Université)

    en collaboration avec Siegfried Lallemant et Pascale Leturny

    Conception et réalisation des maquettes 3 D  : Adrien Frizon de Lamotte

    Production  : Association pour la formation à distance de l’Enseignement catholique

    Réalisation  : Jean-Baptiste Derieux

    DOCUMENTS D’ACCOMPAGNEMENT
    Auteur : Dominique Frizon de Lamotte
    La carte de Pontarlier
    Qestionnaire
    LIAISON AVEC LE PROGRAMME
    Niveau concerné Première spécialité SVT
    Partie du programme La Terre, la vie et l’organisation du vivant / La dynamique interne de la Terre / La dynamique de la lithosphère / La dynamique des zones de convergence / Les zones de collision
    L’affrontement de lithosphère de même densité conduit à un épaississement crustal. L’épaisseur de la croûte résulte d’un raccourcissement et d’un empilement des matériaux lithosphériques.
    Raccourcissement et empilement sont attestés par un ensemble de structures tectoniques déformant les roches (plis, failles, chevauchements, nappes de charriage).
    NOTIONS, SAVOIR-FAIRE, COMPÉTENCES
    Notions essentielles issues de la vidéo Structures tectoniques de type plis (anticlinal, synclinal), faille (décrochante, inverse), pli-faillé, chevauchement
    Savoir-faire, compétences associés à la vidéo
    • Repérer à l’échelle d’une carte, des indices simples de modifications tectoniques, du raccourcissement et de l’empilement
    • Comprendre la géométrie en 3D des structures tectoniques
    TIMECODE
    Références temporelles dans la vidéo
    • De 0:00s à 0:45s : introduction
    • De 0:45s à 3:48s : présentation de la chaîne du Jura (chaîne d’avant-pays)
    • De 3:48s à 6:15s : présentation de la carte de Pontarlier
    • De 6:15s à 8:40s : plis isopaques, modèle 3D
    • De 8:40s à 9:20s : retour à la carte, pendage vertical des couches, modèle 3D
    • De 9:20s à 15:50s : coupe passant par 3 plis (1 anticlinal, 2 synclinaux), plissement coffré, modèle 3D
    • De 15:50s à 17:00s : faille de Pontarlier (verticale, décrochante)
    • De 17:00s à 19:00s : évolution tardive des plis coffrés : faille inverse / chevauchement, modèle 3D
    • De 19:00 à 20:33s : synthèse, conclusion

      Pontarlier : pistes pédagogiques

    • En construction.
    ANALYSE ET ÉVALUATION DU DISPOSITIF
    Plus-values dégagées Points de vigilance
    A venir A venir

    La carte de Cherbourg


    - Construction d’un schéma structural
    - Datation relative de la mise en place d’un granite
    - Forme d’un pluton granitique

    Cherbourg


    Pour voir la vidéo de la


    de Cherbourg Cliquez ICI

    Conception  : Dominique Frizon de Lamotte (CY Cergy Université)

    en collaboration avec Siegfried Lallemant et Pascale Leturny

    Conception et réalisation des maquettes 3 D : Adrien Frizon de Lamotte

    Production  : Association pour la formation à distance de l’Enseignement catholique

    Réalisation  : Jean-Baptiste Derieux

    DOCUMENTS D’ACCOMPAGNEMENT
    Auteur : Dominique Frizon de Lamotte
    La carte de Cherbourg


    Questionnaire
    LIAISON AVEC LE PROGRAMME
    Niveau concerné Terminale spécialité
    Partie du programme Le temps et les roches
    Connaissances
    La chronologie relative
    Les relations géométriques (superposition, recoupement, inclusion) permettent de reconstituer la chronologie relative de structures ou d’événements géologiques de différentes natures et à différentes échelles d’observation.
    La chronologie absolue
    Le choix du chronomètre dépend de l’âge supposé de l’objet à dater, qui peut être appréhendé par chronologie relative.
    Les datations sont effectuées sur des roches magmatiques ou métamorphiques, en utilisant les roches totales ou leurs minéraux isolés.
    L’âge obtenu est celui de la fermeture du système considéré (minéral ou roche).
    Notions fondamentales : chronologie, principes de datations relative et absolue, (…), chronomètres.
    Capacités, attitudes
    Utiliser les relations géométriques pour établir une succession chronologique d’événements à partir d’observations à différentes échelles et sur différents objets (lames minces observées au microscope, affleurements, cartes géologiques).
    Identifier les caractéristiques (demi-vie ; distribution) de quelques chronomètres reposant sur la décroissance radioactive, couramment utilisés dans la datation absolue : Rb/Sr
    Extraire des informations à partir de cartes géologiques ; utiliser les apports complémentaires de la chronologie relative et de la chronologie absolue pour reconstituer une histoire géologique.
    Partie du programme Les traces du passé mouvementé de la Terre
    Connaissances
    Des domaines continentaux révélant des âges variés
    Les continents associent des domaines d’âges différents. Ils portent des reliquats d’anciennes chaînes de montagnes (ou ceintures orogéniques) issues de cycles orogéniques successifs.
    Notions fondamentales : cycle orogénique.
    NOTIONS, SAVOIR-FAIRE, COMPÉTENCES
    Notions essentielles issues de la vidéo Datation relative des grands événements géologiques (principes de superposition et de recoupement) :

    • Socle cadomien
    • Dépôts sédimentaires du Paléozoïque, plissés
    • Granites intrusif de Flamanville (y compris métamorphisme de contact  cornéennes)
    • Discordance hercynienne (terrains Trias et Jurassique à l’est)
    • Erosion du granite ante-Crétacé



    Datation absolue du granite de Flamanville par la méthode Rb-Sr en complément des données de datation relative

    Savoir-faire, compétences associés à la vidéo Utiliser les relations géométriques pour établir une succession chronologique d’événements à partir d’observations à différentes échelles et sur différents objets. Extraire des informations à partir de cartes géologiques ; utiliser les apports complémentaires de la chronologie relative et de la chronologie absolue pour reconstituer une histoire géologique.
    TIMECODE
    Références temporelles dans la vidéo 00’45-2’00 : rappel des principes de la cartographie en géologie
    2’00-2’20 : rappel des principes du schéma structural (âge déformation des roches)
    2’40-3’12 : lecture de la légende de la carte
    3-’26-6’14 : les principales formations visibles sur la carte de Cherbourg (bilan : 8’46-9’28)
    6’14- 6’46 : recontextualisation de la carte de Cherbourg dans le massif armoricain
    10’00-11’14 : granite de Flamanville intrusif, auréole métamorphique
    13’25-15’25 : datation relative du granite de Flamanville et sédimentation du secondaire (Crétacé) / liens avec la sédimentation du bassin parisien
    16’17-17’20 : lien entre datation relative et datation absolue
    17’20-18’35 : bilan avec maquette 3D (en coupe)
    18’38-19’01 : bilan avec maquette 3D (en carte)

      Cherbourg : pistes pédagogiques

    Pistes proposées par Matthieu CADOT, enseignant au lycée Charles de Gaulle de POISSY.

    La carte de Cherbourg est une ressource intéressante pour développer chez les élèves de spécialité en Terminale des compétences liées à la datation des roches et aux témoins d’une double ceinture orogénique. Elle permet d’observer des relations géométriques simples entre les différentes formations et peut être un point d’appui pédagogique réel pour une sortie de terrain, réelle ou virtuelle.

    • Exemples d’activités :
      - A partir des données de la carte géologique de Cherbourg, de la droite isochrone du granite de Flamanville et des informations collectées sur le terrain (photographies), reconstituez les grandes étapes de l’histoire géologique du Cotentin.
      Le professeur guidera les élèves en pointant certaines zones de la carte, notamment : les gneiss cadomiens au nord, les formations sédimentaires de schistes et grès plissés, le granite de Flamanville et l’auréole de métamorphisme, ainsi que le dépôt du Crétacé, les terrains secondaires de l’est de la carte.
      - A partir des données de la carte géologique de Cherbourg, de la droite isochrone du granite de Flamanville et des informations collectées sur le terrain (photographies), réalisez une coupe simplifiée nord-sud du Cotentin, partant de la pointe de Jardeheu et allant jusqu’à Flamanville.
    • Documents issus du terrain :
      Document 1 : pointe de Jardeheu (Photo : Matthieu Cadot)
      Document 2 : baie d’Ecalgrain (photos : Matthieu Cadot)
      Document 3 : Anse de Sciotot (photos : Matthieu Cadot)
    • Exemples de productions d’élèves de terminale (lycée Charles de Gaulle, Poissy) :
      Exemple 1
      Exemple 2
    • Exemple d’activité de datation absolue sur le terrain (3 granites et 3 isochrones) :
      Photos et carte
      Isochrones
      Isochrones et granites

      Granites A et B : même compositon mais refroidissement différent : grantite A porphyroïde, à très gros cristaux, refroidit plus longtemps donc daté plus jeune que le granite B issu du même magma mais qui a refroidit plus rapidement.
      Granite B et C : même durée de refroidissement donc même âge mais composition chimique différente, issus de de deux magmas différents.

    ANALYSE ET ÉVALUATION DU DISPOSITIF
    Plus-values dégagées Points de vigilance
    La vidéo permet aux professeurs de bien s’approprier les principaux éléments de l’histoire géologique du Cotentin, parfaitement propice aux thèmes abordés en spécialité de Terminale.
    Les supports proposés permettent de projeter les élèves dans une sortie géologique virtuelle pour aborder les notions de datation des roches et d’événements géologiques.
    La vidéo et les supports proposés permettent aux professeurs d’organiser une sortie de géologie dans le Cotentin qui permet de mettre les élèves en investigation sur les concepts du programme abordés.
    Simplifier les éléments issus de la vidéo pour les rendre accessibles aux élèves.

    Mais rien ne vaut la sortie de terrain !

    Vidéo prise par drone (Okan Duzgunoglu, élève au lycée Charles de Gaulle, Poissy, sortie géologie novembre 2021).


    La carte de Condé-sur-Noireau


    - Faire des coupes à main levée
    - Chronologie relative

    Condé sur Noireau


    Pour voir la vidéo de la carte de Condé-sur-Noireau Cliquez ICI

    Conception  : Dominique Frizon de Lamotte (CY Cergy Université)

    en collaboration avec Siegfried Lallemant et Pascale Leturny

    Conception et réalisation des maquettes 3 D : Adrien Frizon de Lamotte

    Production  : Association pour la formation à distance de l’Enseignement catholique

    Réalisation  : Jean-Baptiste Derieux

    DOCUMENTS D’ACCOMPAGNEMENT
    Auteur : Dominique Frizon de Lamotte
    La carte de Condé sur Noireau
    LIAISON AVEC LE PROGRAMME
    Niveau concerné Terminale spécialité SVT
    Partie du programme Le temps et les roches
    La chronologie relative
    Les relations géométriques (superposition, recoupement, inclusion) permettent de reconstituer la chronologie relative de structures ou d’événements géologiques de différentes natures et à différentes échelles d’observation.
    La chronologie absolue
    Notions fondamentales : chronologie, principes de datations relative et absolue, (…), chronomètres.
    NOTIONS, SAVOIR-FAIRE, COMPÉTENCES
    Notions essentielles issues de la vidéo Datation relative des événements géologiques :

    • Discordance (ici, cadomienne et hercynienne)
    • Structure synclinale
    • Granite intrusif et auréole de métamorphisme
    • Terrains paléozoïques « à cheval » sur le granite
    • Schéma structural
    • Coupe N-S du style structural de la région
    • Faille inverse (entre auréole métamorphique et granite d’Athis)
    • Datation relative du granite d’Athis & données pour datation absolue (méthode Rb/Sr)
    Savoir-faire, compétences associés à la vidéo Utiliser les relations géométriques pour établir une succession chronologique d’événements à partir d’observations à différentes échelles et sur différents objets (lames minces observées au microscope, affleurements, cartes géologiques).
    Extraire des informations à partir de cartes géologiques ; utiliser les apports complémentaires de la chronologie relative et de la chronologie absolue pour reconstituer une histoire géologique.
    TIMECODE
    Références temporelles dans la vidéo Présentation de la carte : de 2 min 12s à 4 min 48s
    Utilisation du modèle 3D : de 16 min 53s à 18 min 50s

      Condé : pistes pédagogiques

    Pistes proposées par Christelle DEFORGE, enseignante au lycée VAN GOGH d’Aubergenville.
    • Proposition d’exploitation de la vidéo et du modèle 3D :
    • Consignes du TP "dater avec la chronologie relative" :
      - Jouer au "défi de Lyell" pour pouvoir énoncer des principes de stratigraphies (principe de superposition et principe de recoupement).


      - Visionner le premier extrait vidéo (présentation de la carte : de 2 min 12s à 4 min 48s), puis identifier les grandes structures sur la carte géologique.


      - Légender les grandes structures manquantes sur la coupe géologique simplifiée.


      - Utiliser le deuxième extrait vidéo (utilisation du modèle 3D : de 16 min 53s à 18 min 50s) pour construire la chronologie des événements de la région.


      - Proposer un âge relatif pour le Granite d’Athis.

    ANALYSE ET ÉVALUATION DU DISPOSITIF
    Plus-values dégagées Points de vigilance
    La vidéo permet une meilleure appropriation de la carte.
    C’est une aide pour appréhender la chronologie relative.

    Simplifierles éléments issus de la vidéo pour les rendre accessibles aux élèves.|

    Pistes proposées par Steve RAMEL, enseignant au lycée rené CASSIN de GONESSE.
    • Une sortie géologique virtuelle avec le KMZ de la carte de Condé-sur-Noireau :

    L’utilisation des cartes géologiques et les notions de datation absolue et relative constituent des notions clés du programme de terminale spécialité SVT, mais elles ne sont pas toujours évidentes à appréhender pour les élèves. L’objectif de ce KMZ est de replacer le concret au centre de l’apprentissage en laissant la possibilité aux élèves de parcourir et découvrir par eux-mêmes les différents indices comme on pourrait le faire lors d’une véritable sortie afin de reconstruire l’histoire géologique de la région de Condé-sur-Noireau.

    Télécharger le KMZ
    ANALYSE ET ÉVALUATION DU DISPOSITIF
    Plus-values dégagées Points de vigilance
    Les élèves sont placés dans une démarche d’investigation au cours de leur visite virtuelle, ils sont libres du choix du parcours et de l’ordre dans lequel ils récoltent les indices ;
    Les élèves ont la possibilité, tout en étudiant une notion centrale, de travailler sur des supports variés (KMZ, carte géologique de Condé-sur-Noireau, maquettes 3D) ;
    Les élèves ont la possibilité de s’auto-former notamment sur les différentes notions relatives à la datation relative au travers du « défi de Charles Lyell » (hébergé par l’académie de Nice) ;
    Les élèves ont la possibilité de s’auto-corriger voire s’auto-évaluer si l’enseignant propose une grille d’auto-évaluation en regardant la vidéo ;
    Les élèves ont la possibilité de mettre en commun leur travail via une icône « mise en commun » (sous réserve que l’enseignant y accole un lien (ex : mur collaboratif proposé par Monlycée.net), afin de développer leur sens critique mais également d’enrichir leur propre travail.
    Certains élèves peuvent se retrouver déboussoler par la multitude d’informations mises à leur disposition, il semble alors important de pouvoir proposer une « aide à la démarche », afin de guider leur raisonnement ;
    Certains élèves peuvent ne pas avoir l’ensemble des ressources notionnelles pour mener à bien leur raisonnement, on peut alors proposer une « aide notionnelle » ou réaliser une classe inversée (ex : parcours ELEA).

    La carte du Bassin de Paris

    Un exemple de bassin sédimentaire « intra-continental »

    Paris


    Pour voir la vidéo de la carte du Bassin de Paris Cliquez ICI

    Conception  : Dominique Frizon de Lamotte (CY Cergy Université)

    en collaboration avec Siegfried Lallemant et Pascale Leturny

    Conception et réalisation des maquettes 3 D : Adrien Frizon de Lamotte

    Production  : Association pour la formation à distance de l’Enseignement catholique

    Réalisation  : Jean-Baptiste Derieux

    DOCUMENTS D’ACCOMPAGNEMENT
    Auteur : Dominique Frizon de Lamotte
    La carte du bassin de Paris
    LIAISON AVEC LE PROGRAMME
    Niveau concerné En construction
    Partie du programme En construction
    NOTIONS, SAVOIR-FAIRE, COMPÉTENCES
    Notions essentielles issues de la vidéo En construction
    Savoir-faire, compétences associés à la vidéo En construction
    TIMECODE
    Références temporelles dans la vidéo En construction

      Paris : pistes pédagogiques

    • En construction.
    ANALYSE ET ÉVALUATION DU DISPOSITIF
    Plus-values dégagées Points de vigilance
    A venir A venir

    Préparer le CAPES-CAFEP

    Pistes proposées par Leila MORZELLE et Olivier AVISSEAU, enseignants en master MEEF*.
    • Intérêts de l’utilisation des cartes pour la préparation du CAPES (Leila MORZELLE) :

    L’utilisation des vidéos de cartographie géologique, proposées par l’université CY peut poursuivre deux objectifs en master MEEF* :

    - L’appropriation de connaissances, en vue de la préparation du concours du CAPES et de la constitution d’une culture géologique solide. Elles peuvent effectivement aider à assoir des connaissances dont on sait qu’elles sont mouvantes durant les études et s’ancrent plus profondément avec la préparation et la mise en œuvre des cours pour les élèves du secondaire.

    - Montrer comment un outil complexe peut être étudié au premier ordre, en mettant en valeur les notions fondamentales et donc servir de document scientifique en classe. La didactisation de ce type d’outil peut passer par l’interprétation (réalisation d’un schéma structural, d’une coupe à main levée…) ou bien par la focalisation sur certains éléments en lien avec le thème d’étude. Les vidéos, par la façon dont elles ont été conçues, donnent des pistes d’activités possibles comme la construction de calques permettant de faire ressortir les structures majeures des cartes comme par exemple les discordances ou les grands ensembles sédimentaires au niveau du bassin de Paris (un premier pas vers le schéma structural !).

    L’étude de ces cartes à travers l’usage des vidéos permet l’appropriation d’exemples géologiques locaux pouvant servir d’appui pour les écrits du CAPES comme pour les oraux. Et à plus long terme, elle concourt à la construction de la culture géologique des futurs professeurs de SVT.

    • Une proposition de séance pour les étudiants de Master 1 (co-construite et co-animée par Leila MORZELLE et Olivier AVISSEAU) :

    Cette séance s’inscrit dans le cadre de la préparation des oraux de type 1 du concours du CAPES en SVT. Elle dure 3h et nécessite des compétences disciplinaires en géologie et des compétences en didactique des SVT. Elle peut donc être mise en œuvre conjointement par les enseignants universitaires et les formateurs académiques. Cette séance s’organise en trois temps :

    - 1ère partie : visionnage en classe inversée de deux vidéos par étudiant avant la séance et prise de notes sur les aspects disciplinaires. Nous avons proposé Condé-sur-Noireau pour l’ensemble de la promotion et ensuite Renwez ou Cherbourg au choix ;

    - 2ème partie : au début de la séance, les étudiants sont répartis en groupes de trois sur des îlots qui permettent d’étaler les cartes. Ils disposent d’environ 1h15 pour préparer une présentation orale d’une activité élève autour de l’exploitation d’une des cartes (support de présentation – maximum trois diapositives) ;

    - 3ème partie : les étudiants conservent les mêmes groupes mais sont cette fois confrontés à des cartes dont ils n’ont pas vu de vidéo explicative auparavant. Nous avons sélectionné Pontoise (notre carte géologique locale - lire remarque plus bas), Grenoble et Bédarieux (qui sont à la liste des cartes géologiques du CAPES). L’objectif était de réaliser un support de présentation (maximum trois diapositives) de l’intérêt pédagogique d’une des cartes en identifiant les zones/structures géologiques remarquables en lien avec des thèmes des programmes scolaires du second degré.

    Nous proposons le support de présentation utilisé (diaporama de la séance) :

    Utilisation des cartes géologiques à l’oral du CAPES

    Sont également consultables des productions d’étudiants réalisées pendant la deuxième partie de la séance - cf. commentaires plus bas.

    Plus-values dégagées Points de vigilance
    Après le visionnage des vidéos, les étudiants d’un même groupe ont le même niveau de connaissances scientifiques pour s’engager dans le travail didactique. Faire une synthèse des notions scientifiques que chaque carte permet d’identifier est redondant avec le travail réalisé dans les vidéos.

    Remarque au sujet du choix de la carte de Pontoise (1/50 000) - celui-ci poursuit une double finalité :

    • la première par rapport au concours puisqu’il existe des leçons pour lesquelles les candidats peuvent demander à exploiter une carte en particulier ;
    • la seconde par rapport au fait que nous pensons que chaque enseignant devrait connaître les principales caractéristiques de la géologie de son lieu d’exercice. En effet, connaître les particularités géologiques locales pourrait constituer un levier incitant tout enseignant à organiser une sortie de terrain de proximité.

    Commentaires au sujet des productions des étudiants en M1 :

    Les productions réalisées par les étudiants constituent le fruit de leur travail concret sur les cartes. Toutefois, les ressources proposées ne correspondent pas à des activités clés-en-main à faire en classe avec des élèves car même si ces productions ont pu être modifiées à la suite de remarques formulées par les enseignants, nous avons décidé de les proposer sans les corriger. Vous trouverez donc ci-après quelques remarques et suggestions les concernant :

    • pour la carte de Renwez : l’activité proposée se situe en classe de Terminale spécialité. Pour améliorer la mise en œuvre de l’activité proposée, nous avions suggéré notamment de prévoir un calque ou un fond de carte à compléter et de créer une légende adaptée à la production attendue. Sur le plan scientifique (apport de la carte), il s’agissait de bien savoir identifier une discordance sur la carte : un terrain en recouvre plusieurs autres d’âge différent.
    Production M1 Renwez
    • pour la carte de Cherbourg : l’activité proposée se situe également en classe de Terminale spécialité (le temps et les roches). À l’issue de sa présentation, nous avions proposé entre autres choses de bien distinguer consignes de travail et tâche. Il s’agissait alors de formuler des consignes de travail davantage guidées tout en minimisant leur nombre afin de prévoir un certain degré d’autonomie des élèves dans l’accomplissement de la tâche.
    Production M1 Cherbourg

    * Les Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPÉ) forment à des masters Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF) dans le cadre d’un cursus de deux années d’études post-licence (Master 1 et 2).


    PARTENAIRES
    Se servir de maquettes imprimées en 3D pour enseigner la géologie

    Voir en ligne : U-maker, plate-forme dédiée à la conception/dessin assisté par ordinateur et à la création de prototypes imprimés en 3D

    Partager

    Imprimer cette page (impression du contenu de la page)