Collège

Créer un atlas géologique en cycle 4 avec un Système d’Information Géographique Avec ArcGIS

Cet atlas partagé permet au professeur et aux élèves de garder une trace des notions abordées en géologie durant le cycle 4. Bien que synthétique, il peut également être enrichi avec les nouveaux sujets traités.

Visuel accueil atlas
Visuel carte atlas

Professeur

Nicolas LEGLISE-BLANCHARD, au collège Robert DOISNEAU, Itteville (91)

Caractéristiques de la séquence

LIAISON AVEC LE PROGRAMME
Niveau concerné Cycle 4
Partie du programme Thème : La planète Terre, l’environnement et l’action humaine
PLACE DANS LA PROGRESSION
Tout au long du cycle 4, de la 5ème à la 3ème.
MOTIVATION
Au cours des trois années du cycle 4 les élèves étudient plusieurs évènements qui ont attrait à la géologie interne ou externe. En fin de cycle, les élèves ont parfois des difficultés pour avoir une vue d’ensemble des exemples traités et des phénomènes généraux associés. Aussi, cette façon interactive d’agréger et de compiler collectivement ces savoirs permet à chaque élève de conserver en un même document ses acquis et de pouvoir s’y référer rapidement. De plus, l’élève peut trouver des rappels des notions du cycle 4 sur cette page.

Alors que certains phénomènes étudiés sont régionaux ou globaux d’autres ont une localisation précise dont l’aspect géographique revêt d’un contexte géologique particulier. L’atlas présente donc ce double intérêt de compilation et de localisation des données.
PROBLÈME À RÉSOUDRE

Comment réaliser un atlas des phénomènes géologiques collaboratif et le rendre accessible pour les élèves ?

NOTIONS, SAVOIR-FAIRE, compétences
Notions
  • Extrait du programme de SVT du cycle 4 en vigueur à la rentrée 2020  :
    Expliquer quelques phénomènes météorologiques et climatiques
    Relier les connaissances scientifiques sur les risques naturels
Savoir-faire Caractériser quelques-uns des principaux enjeux de l’exploitation d’une ressource naturelle pas l’être humain.
Compétences transversales
  • Collaborer
Cadre de référence des compétences numériques (CRCN)
  • Partager et publier
  • S’insérer dans le monde numérique
  • Adapter les documents à leur finalité
  • Évoluer dans un environnement numérique
ACTIVITÉ
Durée : Variable en fonction de ce qui est fait et des attentes de l’enseignant*. Dans mon cas :
 étape 1 : 2h par classe pour la réalisation des oraux des exposés. Chaque groupe d’élèves a pu présenter un phénomène géologique (interne ou externe) devant sa classe.
 étape 2 : 1h pour créer et partager le questionnaire aux élèves
 étape 3 : 5 minutes pour la saisie, par les élèves (en classe ou à la maison) de la fiche de synthèse de leur sujet via un questionnaire.

Horaire total : 2h pour les élèves / 1h de création de l’atlas par l’enseignant
Coût : Gratuit Sécurité : Néant

* Pour ma part, je recherchais une façon de pouvoir potentialiser le travail réalisé par les élèves autour d’un exemple précis qui a fait l’objet d’un exposé présenté devant la classe ou d’un travail de recherche en leur permettant de collaborer autour de l’enrichissement d’une base de données géologiques. En ajoutant la référence géographique nous avons élaboré un document synthétique et interactif. Mais tout autre phénomène étudié en classe (exemple illustratif, sujet d’exercice...) peut tout à fait trouver sa place dans cet atlas.

Outils numériques et ressources
Questionnaire 123Survey, Dashboard et Storymap de ArcGIS online.
Handi-accessibilité
L’aspect épuré de l’affichage de l’atlas permet d’en augmenter la lisibilité. Le recours aux options d’affichage de l’outil numérique grâce d’adapter la taille des éléments représentés pour en faciliter la lecture.

La Storymap avec accès à l’atlas interactif (Dashboard)

Consulter la Storymap ci-dessous ou en ligne.

Focus sur un outil : ArcGIS

ArcGIS est une suite de logiciels d’information géographique (ou logiciels SIG) développés par la société américaine Esri (Environmental Systems Research Institute, Inc.).
Présentation d’Arcgis

Avantages / Plus-values

  • Étant donné qu’il est difficile pour un seul et même élève de pouvoir compiler plusieurs exemples de phénomènes géologiques différents, il apparaît intéressant de pouvoir mutualiser cette saisie afin d’agréger une quantité importantes de données. Ainsi, chacun travaille dans un intérêt collectif de recueil des informations.
  • La réalisation du questionnaire ne présente pas de difficulté majeure pour l’enseignant et sa complétion par l’élève est intuitive et peut se faire à partir d’un ordinateur ou d’un matériel mobile pour peu que le fichier de synthèse à déposer s’y trouve.
  • L’outil compile automatiquement et instantanément les données. Aucune intervention du professeur est nécessaire. Chacun dispose donc d’un atlas mis à jour.
  • L’affichage du planisphère offre une grande lisibilité, d’autant plus que le fond de carte sélectionné peut s’avérer pertinent comme dans ce cas pratique où les reliefs continentaux et sous-marins apportent des informations non textuelles complémentaires.
  • La navigation au sein de la carte est aisée ce qui en facilite l’interactivité.

Points de vigilance

  • Vérifier la localisation des évènements a un intérêt important ici puisque l’emplacement de l’évènement traité s’explique par l’activité géologique que l’on a étudiée. Aussi, afin de limiter les mauvais placements ou s’assurer que la localisation proposée par l’élève est correcte la saisie des éléments du questionnaire peut être faite en classe, sa durée étant brève.
  • De plus, si une erreur est repérée au niveau de la fiche élaborée par l’élève et déposée au format PDF dans le questionnaire (pour des raisons de compatibilité de format permettant une lecture depuis n’importe quel type d’appareil), il faut que l’élève modifie sa fiche et fasse un nouveau dépôt, ou que l’enseignant remplace le document erroné depuis son espace administrateur une fois que l’élève le lui a remis.
  • Bien que la réalisation du questionnaire soit aisée, l’exploitation des résultats et leur intégration au sein d’un dashboard ou d’une story map nécessite de se former ou d’être formé(e).

Retours, analyse et pistes d’amélioration

RETOUR DES IMPRESSIONS DES ÉLÈVES
  • Les élèves de 4ème ont apprécié de voir leur travail mis en avant et valorisé. Ils comprennent l’intérêt de créer un support unique sans en mesurer l’importance encore, à un an du brevet.
  • Pour les élèves de 3ème, l’atlas a été utile pour revoir des notions en vue de préparer le brevet blanc. C’est un support facilement accessible sans avoir à réouvrir les cahiers des années précédentes ou de l’année en cours.
  • Pour tous, il a été satisfaisant de participer à un travail collectif où chacun a travaillé au profit du collectif.
ANALYSE ET ÉVALUATION DU DISPOSITIF
Plus-values dégagées Cet outil a permis de réaliser un support numérique riche et accessible pour les élèves qui ont contribué à sa réalisation. C’est une ressource collective qui vise a être enrichie tout au long du cycle 4 durant les 3 années qui le composent. Facilement accessible elle constitue un support de révision utile notamment à l’approche du diplôme national du Brevet en fin de 3ème.
Difficultés rencontrées Du côté du professeur : L’utilisation de l’outil numérique nécessite de se former mais Esri propose un accompagnement efficace pour apporte l’aide nécessaire.
Du côté des élèves : La mise en ligne des fiches n’a pas été réalisée correctement par les élèves. Proposer de faire cette mise en ligne en classe, tous ensemble, permettra d’apporter l’aide nécessaire aux élèves et de voir le document s’enrichir en temps réel avec les apports successifs des élèves.
Pistes d’amélioration L’absence d’homogénéité en terme de forme et de contenu de chaque fiche peut rendre inconfortable la lecture et l’apprentissage des fiches. Un gabarit de fiche sera donné aux élèves l’année prochaine afin d’uniformiser l’ensemble des ressources et faciliter notamment la ritualisation de leur apprentissage.

Une piste d’adaptation en classe de Seconde

Dans la partie les enjeux contemporains de la planète :
 Géosciences et dynamique des paysages (poursuite possible en première avec les exemples concernant la dynamique interne de la Terre).
 Agrosystèmes et développement durable (poursuite possible en première avec les exemples concernant les écosystèmes et services environnementaux).

Une piste d’adaptation en classe de Première

Dans la partie la Terre, la vie et l’organisation du vivant :
 La dynamique interne de la Terre au travers des exemples choisis en plus de ceux abordés en seconde.

Dans la partie enjeux contemporains de la planète :
 Écosystèmes et services environnementaux au travers des exemples choisis en plus de ceux abordés en seconde.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)