Utilisation de l’Espace Numérique de Travail (E.N.T.) en SVT

N’avez-vous jamais eu envie de mettre rapidement en ligne une correction de devoir ? De faire partager à la communauté pédagogique de l’établissement un site à forte valeur ajoutée ? De mettre en ligne le cahier de texte et les devoirs à faire pour la seconde 5 ?

Un ENT (Espace Numérique de Travail), c’est au moins ça … et plus encore. Évidemment, aujourd’hui peu d’établissements ont un espace numérique complet mais plutôt des petites briques agencées avec amour par des webmestres bricoleurs. La région devrait rapidement doter ses Lycées d’un ENT fonctionnel. Mais en attendant découvrons ce qu’est un ENT.


Définissons l’E.N.T. :

Un E.N.T. est un outil de communication et de production qui s’adresse à toute la communauté scolaire. C’est-à-dire aux élèves, aux enseignants, aux parents et à tout les personnels administratifs et de gestion.
C’est une plateforme d’échanges qui rassemble tous les membres de la communauté éducative d’un établissement scolaire. C’est le prolongement numérique de l’établissement.
C’est le point d’entrée de tous les espaces dédiés d’un établissement avec une gestion centralisée des droits d’accès. Un élève, un enseignant ou un parent d’élève n’aura pas accès aux mêmes informations, les outils seront adaptés aux besoins des consultants. C’est un espace de travail accessible directement par un navigateur Web.

Cahier des charges d’un E.N.T. :

Le point de départ est un annuaire pour attribuer les droits aux différents publics. On peut aisément comprendre que les droits d’un enseignant, d’un élève ou d’un simple visiteur ne puissent pas être les mêmes. La vision d’un CPE et celui d’un professeur ne se recouvrent que partiellement.

A partir de cet annuaire d’utilisateurs, on va greffer un certain nombre de services :

- Espace de publication pour permettre l’édition et la diffusion de documents provenant de l’administration, des enseignants et des élèves,

- cahier de texte permettant une vision globale du déroulement des cours et des devoirs à faire,

- Espace de gestion des notes et des appréciations,

- Agenda des évènements de l’établissement

- Espace de stockage et de distribution de documents en direction d’un public ciblé (classe, groupes, individu, …)

- Un courrier électronique spécifique à l’espace permettant le publipostage,

- Des forums de discussion

- Une gestion de projets et un suivi d’élèves

- Un moteur de recherche intégré

- …


Un exemple de réalisation d’ENT.

Au lycée de l’Hautil, où je suis enseignant, j’ai développé un ENT composé d’éléments provenant de nombreux logiciels libres et d’outils développés pas le CRDP. Le pivot de l’ENT est une machine de communication SLIS sur laquelle est hébergé un annuaire des utilisateurs. Le SLIS permet aussi d’assurer un gestion du courrier et des listes de diffusion, mais il supporte aussi un logiciel de gestion de cours plateforme de formation à distance (Claroline), un bureau pédagogique pour la gestion des documents internes et un support de forums. Nous avons aussi un système de publication de contenu (SPIP) et un cahier de texte hébergé par les machines du CRDP. On y ajoute un gestionnaire de note d’un éditeur privé. Suivant les demandes on peut y ajouter d’autres modules en fonction des projets (wiki, blog, album photo, …). L’ensemble gère différents flux RSS qui permettent la syndication des contenus,

Quelques pistes d’utilisation de l’E.N.T.
Le cahier de texte en ligne :
Cette application est la plus à même d’être prise en main par les enseignants. On comprend rapidement l’avantage pour un élève (ou un parent) d’y retrouver le travail à faire ou la correction d’un devoir. On peut conserver toute l’année scolaire les documents utilisés en classe (devoir, correction, polycopies) sans avoir besoin de les imprimer.
De plus l’outil utilisé (Cahier de Texte) permet d’avoir une vision sur un mois.

Les élèves peuvent aussi retrouver, d’un simple clic, les devoirs et corrigés pour lesquels ils auraient été absents :

Un espace de publication :
Le CMS SPIP permet de mettre ligne rapidement des articles et des brèves avec une modération a priori. Il permet aussi de travailler en coopération avec le suivi des révisions.

Un espace de courriel propre à l’établissement :
Les auteurs et les membres de la communauté éducative sont directement identifiables et joignables. L’interface Web du SLIS permet de gérer son courrier sans installer de logiciel spécifique,

Utilisation de l’E.N.T. en S.V.T. :

Valoriser la production d’élèves :
Nous avons souvent à solliciter des productions d’élèves, tant pour la rédaction de T.P., que pour des articles intégrés dans des projets pédagogiques. L’utilisation du module de publication de contenu nous affranchi de la chaîne éditoriale classique, mal adaptée à une production rapide et éphémère. Avec un tel outil l’interaction est réelle et permet de produire rapidement des produits de qualité, respectant une charte graphique, motivants et valorisants pour les élèves.
Prenons le cas d’un exposé d’élève. Deux élèves ont la charge de la réalisation d’un article scientifique pour l’ENT. La recherche commence sur le fond documentaire du CDI. Il est justement en ligne et permet à chaque élève de préparer une sélection de livres et de périodiques qu’ils pourront consulter. Évidemment la recherche peut aussi être complétés par des sites et des éléments iconographiques. Le traitement de texte n’est pas toujours accessible et peut être différent d’un environnement à un autre. Il vaut mieux utiliser le traitement de texte intégré à l’ENT pour rédiger l’article.

Le fichier reste disponible dans l’espace de travail et peut être complété à tout moment. On peut aussi travailler à plusieurs sur un article.

De la même façon on peut suivre les révisions et réaliser un vrai travail d’équipe,

Quand l’article est terminé, les élèves demandent la publication et seul l’enseignant responsable de la rubrique peut mettre l’article en ligne. Il ne peut alors plus être modifié, à moins de le retirer de l’ENT pour retravailler dessus.
Nous pouvons ainsi développer la capacité de communication dans l’optique d’un article scientifique de qualité. Les outils employés sont les mêmes que ceux utilisés dans une chaine d’édition professionnelle.

Produire une information scientifique adaptée spécifiquement à nos élèves :

Il est souvent pertinent de présenter l’actualité scientifique en lien avec notre programmation. L’espace de publication permet, par le biais d’articles mais aussi de brèves, d’informer en temps réel les élèves.

Gestion de projet et travail collaboratif en S.V.T. :

En seconde le programme nous permet de gérer de façon différente le temps d’appropriation des trois parties. Il est dit :
« Le temps consacré à l’étude du programme ne recouvre pas l’année toute entière ; il reste une marge d’environ six semaines. L’enseignant peut ainsi choisir librement un sujet (thème) d’étude. Ce choix peut tenir compte des conditions locales. L’enseignant a toute liberté pour organiser cette activité tout au long de l’année ou sur une période plus concentrée. Le sujet peut être la mise en relation de deux points, apparemment éloignés du programme, ou un développement de celui-ci sans introduction de nouvelles notions fondamentales ou un travail expérimental particulier. »
Il est par exemple intéressant d’utiliser ce temps pour valoriser un travail d’équipe au sein de la classe, avec le gestionnaire de projet et de suivi d’élève (Claroline dans notre ENT). Les élèves sont regroupé par binômes et ont un sujet de recherche avec la consigne finale d’une production écrite. Les élèves peuvent ainsi utiliser un espace commun de stockage, un espace de communication (voir un wiki et un forum). L’enseignant a accès aux documents et à l’espace de communication, ce qui permet de suivre régulièrement la production des élèves au lieu d’intervenir principalement au moment de l’évaluation.

On peut y associer d’autres enseignants, qui peuvent alors rejoindre le ou les groupes sur la plateforme de travail collaboratif (Un enseignant de français trouve tout naturellement sa place au sein d’un tel dispositif).

L’espace de stockage pédagogique (Bureau pédagogique) :
Il est possible de laisser des documents à la disposition d’élève dans l’espace de stockage authentifié (bureau pédagogique du LCS contenu dans le SLIS 4). L’accès est donc privé et permet de conserver avec une arborescence simple des documents au cours de l’année scolaire.


Plusieurs plus-values peuvent donc être dégagées de l’utilisation des ENT en SVT dans nos établissements scolaires :
- L’élève devient acteur de son apprentissage, en utilisant lui même les outils et parce qu’il crée, conçoit et développe des contenus.
- L’élève participe davantage et s’implique dans les productions et la mutualisation des travaux.
- L’utilisation d’un ENT favorise la continuité pédagogique entre le travail fait en classe et celui fait en dehors.
- La mise en route des activité est plus rapide car les élèves sont préalablement sensibilisés à la problématique du jour.


Quelques liens vers des sites sur le sujet :

- L’ENT change les habitudes au lycée Bascan de Rambouillet
- Site internet du lycée Louis Bascan
- Une contribution aux exemples d’usages pédagogiques des divers outils mis à disposition dans les ENT, sur le site Educnet.
- Quand un prof développe son propre E.N.T. : Svt-Edu d’Eric Jourdan
- Quelques usages de l’ENT en SVT à Mulhouse
- Académie de Rennes : TICE et ENT en SVT


Contact

Voir en ligne : le site du lycée de l’Hautil

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)