Utiliser Google earth en Spécialité SVT pour la reconstitution des climats

En utilisant Google earth pour centraliser toutes les données utilisées pour reconstituer les climats passés, on rend plus concret le passage du local au global.

Partie du programme

Spécialité de Terminale S - Chapitre : Du passé géologique à l’évolution future de la planète

Activités envisageables Notions et contenus
Mise en évidence de la globalité et de la périodicité des changements climatiques du quaternaire récent par l’étude comparée de la composition des bulles de gaz et de la composition isotopique des glaces dans les carottes de glace arctiques et antarctiques. Comparaison avec les enregistrements dans les sédiments océaniques. Les changements du climat des 700 000 dernières années.
Les carottes de glace forées dans les calottes polaires et les carottes sédimentaires des fonds océaniques ou lacustres permettent de reconstituer les variations climatiques des 700 000 dernières années.
Les variations locales de la température au dessus des calottes polaires sont déduites de la composition isotopique de l’oxygène 18O/16O) de la glace. Ces variations de température sont corrélées à des variations de concentration en gaz à effet de serre dans l’atmosphère.
En dehors des pôles, les variations climatiques locales sont déduites de l’étude de carottes sédimentaires de lacs ou de tourbières.
Les variations globales du volume des calottes glaciaires et des glaciers, représentatives des changements climatiques à l’échelle de la planète, sont déduites de la composition isotopique de l’oxygène (18O/16O) des tests carbonatés dans les sédiments océaniques.
Bilan : Envisager les climats du futur.
L’identification des paramètres qui contrôlent le climat de la Terre est essentielle pour construire des modèles climatiques. Les scénarios d’évolution de la température moyenne de la Terre qui, outre la variabilité naturelle du climat, prennent en compte l’impact de l’activité humaine, prévoient un réchauffement de l’ordre de 2 à 5 °C au cours du XXIe siècle.

Principe

Le programme demande d’utiliser différentes sources pour reconstituer les variations climatiques des 700000 dernières années. Les données étudiées sont de nature très différentes et sont récoltées partout à la surface du globe.

La confrontation des différents résultats, qui montrent les mêmes changements du climat, permet de conclure à la globalité de ces variations.

L’idée est donc ici toute simple : en plaçant toutes les données à la surface de la Terre en les centralisant dans Google earth, les élèves passeront au fil des séances d’un endroit à un autre sur le globe, virtuellement mais de façon plus concrète qu’en trouvant les documents sur un polycopié ou dans un livre.

Construction du fichier kmz - Mes sources

On trouve sur le net de nombreux fichiers prêts à être utilisés en classe.
Je me suis donc contenté dans un premier temps de rassembler dans un même fichier ceux qui correspondaient à ce chapitre, créés par Ludovic Delorme dans l’académie de Montpellier et qui se trouvent à la page Utilisation du logiciel Google Earth en Spécialité SVT classe de Terminale S

- Dossier Autour de la grotte Cosquer
- Dossier Les traces des glaciers anciens
- Dossier Glaciers pyrénéens et himalayens
- Dossier Evolution des glaciers actuels

J’ai ensuite complété avec d’autres données, trouvées elles aussi sur le net et copiées dans des repères :

- Dossier Les données des coraux : une page sur le site de l’INRP

- Dossier Les données des glaces :

Les fichiers Excel se trouvent sur le site de l’INRP ici

- Dossier Les données des sédiments océaniques : j’ai repris des éléments de mon travail pour l’article Sédiments océaniques et paléoclimats sur ce site

- Dossier Les données des pollens : sur le site de l’académie de Bordeaux

- Dossier L’évolution actuelle du climat : les données sont fournies par le Met Office Hadley Centre et British Antarctic Survey pour Google earth. Les fichiers et plus d’explications sont accessibles ici.

Le fichier Glaciations quaternaires

- Télécharger le fichier

Glaciations quaternaires

Pour le visualiser, enregistrer le fichier puis l’ouvrir dans Google earth

- Ci-dessous, un aperçu du fichier et de ce qu’il contient.

Pour voir le fichier, il faut préalablement télécharger et installer le plug-in Google earth qui vous est proposé.

Glaciations Quaternaires

Glaciations Quaternaires



Liens

- Une fiche d’aide pour utiliser Google earth sur le site de l’INRP

- de nombreuses activités (et le fichiers qui vont avec) autour des SIG sur le site de l’académie de Montpellier

- tout sur les SIG et des exemples d’utilisation (toujours avec les fichiers qui vont avec) sur le site de l’INRP

Me contacter : B. Boucher

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)