Objectif CO2 92 : lycée MOUNIER à CHATENAY MALABRY

Les élèves de Seconde du lycée ont participé au projet académique "Objectif CO2". Voici leurs résultats.
Retour à la carte des 20 établissements impliqués dans le projet

- Présentation de l’établissement :
Lycée Emmanuel Mounier

Le lycée Emmanuel Mounier est situé dans la ville de Châtenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine et entourée de villes comme Sceaux, le Plessis-Robinson et Antony.

La plan de la ville de Chatenay-Malabry :

Lycée Mounier

Elle comporte plusieurs espaces verts : la Coulée Verte, la parc de Sceaux, une partie de la forêt de Verrière et plusieurs parcs dispersés dans la ville. Il y a en tout 13 parcs.Il s’agit donc d’une ville verte. Cependant, plusieurs grandes routes passent près de Châtenay-Malabry dont l’autoroute A86. Donc, les espaces verts et les autoroutes sont des facteurs qui font varier la concentration de CO2. En effet, les plantes, grâce à la phtosynthèse, absorbent du CO2 et rejettent de l’oxygène tandis que les voitures ont tendance à rejeter du CO2. Il est donc important de savoir quel est l’environnement du lycée.

Notre groupe de MI-SVT est composé de 16 élèves de seconde : 9 filles et 7 garçons. Nous sommes répartis en binômes : Maréva et Melanie ; Aline et Romain ; Olivia et Xavier ; Zoé et Nicolas ; Nadir et Raphaël ; Mathilde et Thomas et Nowenn et Benoît.








Notre Groupe de MI-SVT le 5 décembre 2008.


Cette année, la classe de Mi-SVT participe au projet CO2. Il s’agit d’un projet qui rassemble plusieurs classes de Mi-SVT de l’académie de Versailles. Tout au long de cette année, nous allons prendre des mesures du taux de CO2. A la fin de l’année, toutes les classes se rencontreront à l’université Jussieu pour partager nos résultats et nos hypothèses. Ce projet est encadré par plusieurs scientifiques qui étudient le phénomène de réchauffement climatique. Ces scientifiques se rendent dans les lycées, les collèges et les écoles primaires pour informer les élèves et partager leurs idées.

Nous avons déjà eu la visite de Marc Jamous qui est chercheur à l’IPSL (Institut Pierre Simon Laplace). Durant cette séance, nous avons discuté autour du réchauffement climatique. Il en est ressorti que la moyenne de la température en France a augmenté. Grâce à des expériences, on peut voir que de nombreux facteurs influent sur la température : l’intensité de la lumière, la distance au Soleil, la couleur de la surface, la présence du CO2 et la presence de plantes vertes.

Durant une autre séance, nous avons cherché à connaître la concentration de CO2 dans l’air. Pour cela, nous avons cherché à savoir comment prendre une mesure avec la sonde à CO2. Nous avons pris des mesures à plusieurs endroits dans la lycée : sur la parking, dans la salle de classe, dehors près de la végatation. Nous avons conclu que le taux de CO2 est faible dans l’air, qu’ il varie mais qu’il ne change pas beaucoup selon l’endroit où on se trouve sauf lors de situations exceptionnelles (exemple : derrière une voiture) .

Mais ces conclusions soulèvent un nouveau problème : on peut s’interroger maintenant sur la façon dont la concentration de CO2 varie dans l’atmosphère. Nous allons traiter ce problème dans une prochaine séance.

A bientôt !

- Résultats des mesures, base de données : voir classeur Excel

Vous trouverez en pièces jointes les différentes étapes de notre démarche (résultats, compte-rendus,graphes ...)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)