Décoloration des feuilles avant coloration au lugol : rappel des règles de sécurité et proposition de protocole alternatif

Au collège et au lycée est pratiquée la recherche de matière organique par coloration au lugol dans des feuilles. Cette coloration demande une décoloration préalable des feuilles dans l’alcool bouillant, qui oblige à respecter certaines conditions de sécurité.

Ce protocole est utilisé pour localiser la photosynthèse dans la cellule et en mettre en évidence les conditions (lumière, chlorophylle, CO2), en fonction des conditions expérimentales.

Exemples d’expériences

LIAISON AVEC LE PROGRAMME
Niveau concerné Cycle 4
Partie du programme : Le vivant et son évolution
NOTIONS
Notions Relier les besoins des cellules d’une plante chlorophyllienne, les lieux de production ou de prélèvement de matière et de stockage et les systèmes de transport au sein de la plante.
LIAISON AVEC LE PROGRAMME
Niveau concerné Seconde
Partie du programme : Thème 2 Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
NOTIONS
Notions La lumière solaire permet, dans les parties
chlorophylliennes des végétaux, la synthèse de matière
organique à partir d’eau, de sels minéraux et de dioxyde
de carbone.
LIAISON AVEC LE PROGRAMME
Niveau concerné Terminale S Spécialité
Partie du programme : Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution de la vie / Énergie et cellule vivante
NOTIONS
Notions La cellule chlorophyllienne des végétaux verts effectue la photosynthèse grâce à l’énergie lumineuse. Le chloroplaste est l’organite clé de cette fonction.

Avant la coloration au lugol, on procèdait à une décoloration des feuilles dans l’éthanol bouillant, ce qui pose divers problèmes de sécurité :
- le risque de brûlure, en particulier en cas de projection,
- le risque lié aux vapeurs d’alcool

Des accidents multiples liés à l’utilisation de l’alcool bouillant pour décolorer les feuilles de Géranium ont conduit à interdire cette pratique dans le cadre des activités sur la photosynthèse.

Didier PREVOST, du lycée Guy Mollet d’ARRAS (académie de Lille) propose l’utilisation d’un Lugol très concentré comme alternative à cette technique.

Exemple de résultat  :

La feuille est placée dans l’eau bouillante pendant 10 minutes, puis directement colorée par le Lugol très concentré utilisé dans la méthode Gram (2 g d’iodure de potassium et 1 g d’iode métalloïde I2 dans 100 mL d’eau distillée).
L’utilisation de la blouse, des lunettes et des gants est indispensable.
Des résultats équivalents peuvent être obtenus sur des feuilles panachées ou non de Lierre (meilleure tenue de la feuille après coloration).

Voir en ligne sur le site Académique de Lille.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)