Olympiades nationales de Biologie 2020

Les Olympiades de biologie contribuent à valoriser les sciences du vivant qu’elles soient enseignées dans la série générale ou dans les séries technologiques STL et ST2S. Cette action éducative conduit à renforcer chez l’élève une culture scientifique basée sur la conduite de démarches de projets. Elle développe chez les élèves l’initiative et le goût de la recherche ainsi que leur sensibilité aux enjeux citoyens contemporains.
Les Olympiades de biologie permettent d’enrichir les relations entre l’éducation nationale, le monde de la recherche, les entreprises et les associations au sein des territoires.
L’enquête PISA de 2015, se fondant sur la comparaison internationale, identifie des leviers de progrès pour l’apprentissage des sciences. Parmi ces leviers, on trouve la participation des élèves à des concours scientifiques (+47 points pour les 67% des élèves français qui participent au moins à un concours scientifique)*.

Public concerné

Les Olympiades de biologie sont ouvertes sur la base du volontariat aux lycéens de première de la série générale ainsi qu’aux élèves des séries technologiques STL et ST2S de l’enseignement public et privé sous contrat ainsi que ceux appartenant aux établissements du réseau de l’AEFE.

Le projet

Les élèves, par groupe de 3 ou 4, conduisent un projet en lien avec les sciences du vivant en classe de première. Construit autour de démarches scientifiques, ces projets doivent permettre de travailler autour d’un problème clairement identifié qui fait l’objet du travail. Les élèves peuvent prendre appui sur leurs professeurs, contacter des chercheurs, des professionnels ou toutes autres personnes ressources.

A l’issu du projet un vidéogramme sera produit accompagné d’un « abstract » d’une 20e de lignes avec une photo illustrant la thématique de recherche. Il permet aux élèves de présenter leur projet, leur démarche, leurs réussites mais aussi les écueils qu’ils ont pu rencontrer et les moyens trouvés pour les dépasser. Ce travail est en lien direct avec la préparation du grand oral qu’ils auront à mener lors des épreuves terminales du baccalauréat.

Une cérémonie académique permet de récompenser les meilleures productions.
Un projet par académie est sélectionné et envoyé au groupe national. Ce dernier organise une journée de rencontre et d’échange entre les lauréats académiques et les partenaires nationaux pendant laquelle sera établi le palmarès national.

Calendrier et modalités

Les établissements scolaires seront contactés par les inspecteurs d’académie, inspecteurs pédagogiques régionaux des disciplines concernées au cours du premier trimestre 2019.

- Octobre 2019 : ouverture des inscriptions de la session 2020 (élèves de première)
- 20 décembre 2019 : clôture des inscriptions
- 6 janvier 2020 : communication du thème des ONB 2020
- 18 décembre 2020 : fin de dépot des vidéos
- Janvier 2021 : cérémonies et résultats académiques
- Début mars 2021 : cérémonie et résultats nationaux

Vers les Olympiades internationales de biologie

En 2021 la France participera de nouveau aux Olympiades internationales de biologie. La délégation française de 4 élèves sera constituée à partir des élèves retenus au niveau national pour leur projet aux Olympiades nationales de biologie et aux épreuves de sélection de terminale.

Ces 4 élèves bénéficieront d’une préparation spécifique lors de l’année de terminale.

Épreuves de sélection en terminale

Un test de sélection, préparé par des enseignants et enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur, sera proposé aux élèves. Les établissements scolaires organisent sa passation et les productions des élèves sont envoyées en ligne.
Des entretiens téléphoniques sont conduits avec les 20 à 30 meilleurs élèves pour évaluer leur niveau en anglais, leur motivation et leurs connaissances en biologie. 4 sont retenus à l’issu de ces entretiens.
Un stage de préparation de 4 jours, au sein d’une des structures scientifiques partenaires, est organisé pendant les vacances d’avril. Les 4 élèves sélectionnés sont entrainés aux activités pratiques et sur table qui sont incluses dans le programme du concours international.


* Extrait du rapport PISA de 2015 :
En moyenne, dans les pays de l’OCDE, les élèves de 15 ans scolarisés dans des établissements offrant la possibilité de participer à des concours scientifiques obtiennent 36 points de plus en sciences à l’évaluation PISA, et ces élèves sont plus susceptibles – dans une mesure égale à 55 % – d’aspirer à exercer une profession scientifique, par rapport à leurs pairs scolarisés dans des établissements ne proposant pas ce type d’activité. Cette tendance est encore plus marquée en France, où 67 % des élèves de 15 ans participent à des concours scientifiques, et où ces élèves obtiennent en moyenne 47 points de plus en sciences et ont une probabilité d’aspirer à exercer une profession scientifique 66 % plus élevée par rapport à leurs pairs scolarisés dans des établissements ne proposant pas ce type d’activité.

Voir en ligne : sur le site eduscol

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)