Enseigner en section européenne : l’évaluation

Voir l’article précédent de présentation générale de l’option.

  Comment les élèves sont-ils évalués ?

Les évaluations portent sur du vocabulaire acquis lors de séances précédentes, sur des définitions.
La compréhension orale peut être évaluée après un entraînement.
L’expression orale peut être évaluée à l’occasion d’un exposé ou sur un ensemble d’interventions plus courtes.
La compréhension de l’écrit est aussi évaluée.
Enfin l’expression écrite, souvent argumentative en science, est évaluée.

(Le type d’évaluation, la longueur des documents ou des réponses attendues varie bien évidemment de la seconde à la terminale.
La "note" de section européenne est séparée du contrôle habituel des connaissances fait en français, et peut figurer sur une case distincte du bulletin scolaire. )

L’évaluation, à l’image de toutes les activités faites en classe, mêle donc étroitement la langue et la science.
Les élèves doivent à la fois réfléchir au sens de leur réponse et à son expression dans la langue étrangère, ce qui est l’essence de l’enseignement intégré de la langue et d’un contenu (CLIL - content and language integrated learning). Peu à peu, sur trois ans de lycée, cela devient naturel et les "contrôles de DNL" n’apparaissent pas plus difficiles que d’autres. C’est bien cette prise d’habitude qui est visée : il s’agit de désinhiber les élèves, qui ne diront peut être plus jamais "mais c’est en anglais..." en voyant un document. Cela ne signifie pas que la langue ne constituera plus aucun obstacle, mais que cet obstacle sera considéré comme franchissable.

Il est évident que le professeur de SVT en section européenne a davantage comme rôle et comme compétence d’évaluer les connaissances et compétences relevant de la science.
Les collègues professeurs de langue sont d’une grande aide pour la vérification de la formulation des énoncés, pour les conseils sur la petite partie d’évaluation de la langue qui revient au professeur de DNL.
Quelques doubles corrections, par les deux professeurs, sont très intéressantes.

L’évaluation terminale

L’épreuve du baccalauréat est définie par des textes référencés sur ce site.
Il s’agit d’une épreuve orale devant un jury composé d’un professeur de langue et d’un professeur de SVT.
La première moitié de l’épreuve prend appui sur un document inconnu, portant sur un thème étudié pendant l’année par le candidat (qui se présente donc muni d’une liste).
La deuxième moitié de l’épreuve consiste en un dialogue entre le jury et le candidat, sur les activités réalisées en section européenne.

La moyenne à cette épreuve ne suffit pas : le candidat doit aussi avoir une note supérieure ou égale à 12 à l’épreuve écrite de langue pour obtenir la mention européenne.

 Quelles sont les conditions requises pour enseigner en section européenne ?


Il n’est pas nécessaire d’être bilingue.
Mais une bonne maîtrise de la langue s’impose.
Pour être habilité à enseigner en section européenne et prétendre à un poste "étiqueté" section européenne, il faut passer une certification complémentaire.
Depuis quelques années, elle consiste en un entretien avec deux inspecteurs, de langue et de SVT.
La bonne connaissance par le professeur-candidat des objectifs de la section européenne est un critère important lors de cet entretien.
Cette épreuve est organisée chaque année au printemps.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)