Projet régional « Questions de Sciences, Enjeux Citoyens »

L’appel à projet « Questions de Sciences, Enjeux Citoyens » de la Région Ile de France et le DRRT a, cette année, pour objet la bioéthique :

Présentation du projet « Questions de Sciences, Enjeux Citoyens » 2010, un projet de débats science-société mené sur la Région Ile-de-France :

Vous y êtes conviés, alors n’hésitez pas à proposer et inscrire l’un de vos groupes d’élèves en prenant contact avec myriam.charroy@planete-sciences.org : ces rencontres peuvent s’inscrire dans un cadre scolaire (un groupe classe) ou péri-scolaire ( club, CVL, autre, etc).


Des débats science-société :

Le projet « Questions de Sciences, Enjeux Citoyens » vise à mettre en interaction les citoyens et les scientifiques afin de discuter des questionnements générés par les avancées scientifiques modernes.

Tous les ans sera développé un grand débat-réflexion à l’échelle de la région Ile-de-France :

2010, dans le cadre de la révision nationale des lois sur la bioéthique, sera consacrée au thème de la bioéthique.

Différentes problématiques pourront être abordées : la greffe d’organes, la thérapie génique, l’assistance médicale à procréation, la recherche sur l’embryon, la survie artificielle, la recherche sur les cellules souches, l’euthanasie, l’acharnement thérapeutique, le refus de soin à des mourants, le don d’organes, le clonage, l’imagerie cérébrale, le statut du corps humain et l’expérimentation sur l’homme etc.

Ces thèmes sont à aborder dans une perspective à la fois citoyenne, mais économique autant que scientifique et philosophique.

L’association Planète Sciences Ile-de-France prend en charge le projet sur le département de l’Essonne.

Contenu et modalités :

Une centaine de groupes constitués (scolaires, retraités, comités d’entreprises, militants associatifs, …) travailleront simultanément sur un thème unique qu’ils traiteront à leur manière avec l’aide d’un scientifique dans le cadre d’un parcours entre janvier et juin (3 – 4 rencontres).

Ils bénéficieront de l’appui d’un opérateur de proximité pour construire leur questionnement et un parcours de découverte adapté. Des moyens seront donc à leur disposition pour organiser une ou 2 visites (musée, entreprise, centre de recherche, rencontre avec une personne…) leur permettant ainsi de nourrir leur réflexion.

Chaque groupe s’engage à produire une « restitution » à l’échelon local qui sera l’occasion de communiquer les éléments de réponse obtenus et les questions complémentaires ayant émergé. Si un des formats de la restitution doit être un document textuel, le groupe doit également produire un autre type de support : élément virtuel, document graphique, support vivant… Il reçoit pour ceci l’aide des coordinations régionale et locales ainsi qu’une aide financière.

La démarche se clôturera par un colloque régional réunissant un délégué de chaque groupe et une série d’invités (élus, universitaires, acteurs sociaux et culturels, journalistes…), l’objectif étant de faire remonter une parole de citoyens et non un discours expert, sans pour autant inscrire cette parole dans une perspective délibérative comme c’est le cas dans les conférences de citoyens.

Objectifs :

- Instaurer un dialogue entre les scientifiques et les citoyens

- Créer les conditions d’un apprentissage collectif du débat et de la controverse

- Nourrir la réflexion des élus

Méthodologie :

La taille des groupes sera comprise entre 10 et 30 personnes. Chaque département déploie le projet auprès de 10 à 15 groupes.

Pour le premier cycle de projet (2009-2010), les groupes devront être constitués avant fin décembre 2009 afin de commencer les travaux dès janvier 2010. Les rencontres et productions se dérouleront sur 5-6 mois entre janvier et juin.

Voir en ligne : le communiqué

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)